Exchange your Mind

"La connaissance ne vaut que si elle est partagée" / "An effective Knowledge is a shared one"

Archive for novembre 2011

Lync Server 2010 : Who can federate Tool

Posted by David PEKMEZ le novembre 30, 2011


Bonjour,

Encore un petit outil bien pratique aujourd’hui qui va vous permettre de savoir qui, dans vos contacts Outlook dispose d’une fédération ouverte !

Il suffit de lancer l’outil et il va scanner vos contacts


Pour télécharger l’outil : http://gallery.technet.microsoft.com/Who-Can-Federate-Tool-a9e00d23

L’auteur : Matt Landis

Site Web : http://www.landiscomputer.com/Pages/default.aspx

Autres informations :

Worldwide Microsoft Lync Federation Directory

http://windowspbx.blogspot.com/2011/09/usa-microsoft-lync-federation-directory_02.html

HTH,

David Pekmez

Posted in Lync 2010, Outils-2010 | Leave a Comment »

Exchange Server: ExchangeStoreDB Event ID 123

Posted by David PEKMEZ le novembre 28, 2011


Bonjour

Si vous rencontrez cette erreur ExchangeStoreDB (event 123) avec le détail suivant :

At <timestamp> the Microsoft Exchange Information Store Database <identity> copy on this server experienced a corrupted search catalog. Consult the event log on the server for other "ExchangeStoreDb" and "MSExchange Search Indexer" events for more specific information about the failure. Reseeding the catalog is recommended via the ‘Update-MailboxDatabaseCopy’ task.

Faite un reseed de l’index via la commande suivante:


Update-MailboxDatabaseCopy -Identity NomdelaDB\NomduServeurPassif -SourceServer NomduServeurSource –CatalogOnly

HTH,

David

Posted in 1-EXCHANGE 2010, Powershell-2010 | Leave a Comment »

Exchange : Correctif KB2550886 pour Windows 2008 R2 / R2SP1

Posted by Teruin laurent le novembre 23, 2011


KB2550886 – A transient communication failure causes a Windows Server 2008 R2 failover cluster to stop working

Le correctif proposé corrige des problèmes de de verrouillage de cluster en cas de problématique réseau. Il est vivement conseillé sur des infrastructures étendues sur deux sites distants. Dans le cas contraire le patch est malgré tout recommandé mais moins vital que pour les infrastructures réparties sur deux centres de données.

Dans le cas ou des perturbations réseaux sont rencontrées par Windows Failover cluster, la logique de reconnexion des nœuds du cluster engendrerai un blocage de la base de données du cluster ayant pour conséquence une perte des services de basculement.

Les équipes de Microsoft confirment avoir rencontré ces scénarios de blocage lors de perte de connexion réseau avoisinant les 60 Secondes. La résultante étant un blocage complet (deadLock) de l’intégralité du cluster avec pour conséquence un arrêt de toutes les bases de données.

Comme il n’est pas évident de déterminer quels nœuds du cluster sont effectivement bloqués (deadlockés) la seule solution est de redémarrer l’ensemble des membres du DAG afin de résoudre ce "verrou mortel".

Le patch ainsi délivré permet de résoudre ce problème et comprend les correctifs suivants:

http://support.microsoft.com/kb/2549472 – Cluster node cannot rejoin the cluster after the node is restarted or removed from the cluster in Windows Server 2008 R2
http://support.microsoft.com/kb/2549448 – Cluster service still uses the default time-out value after you configure the regroup time-out setting in Windows Server 2008 R2
http://support.microsoft.com/kb/2552040 – A Windows Server 2008 R2 failover cluster loses quorum when an asymmetric communication fail

Il est à noter que ce correctif concerne également les clusters répartis en environnement Exchange 2007 reposant sur les technologies SCC et CCR. Par contre ne sont concerné que ceux fonctionnant dans l’environnement Windows 2008 R2 ou Windows 2008 R2 SP1.

A l’installation nous avons rencontré le problème suivant : Installer Encountered an error : 0X80070422


Ceci est dû au fait que les services BIT et Windows Update étaient arrêtés

Cordialement
Laurent Teruin

 

Posted in 1-EXCHANGE 2010, Cluster-2007, Cluster-2010, Exchange 2010 Service Pack 1, Windows Server 2008 R2 | Leave a Comment »

Un patch pour les DAG

Posted by Anthony Costeseque le novembre 22, 2011


Bonjour,

Voici un patch qu’il est fortement recommandé d’installer sur vos serveurs MBX en cluster (DAG).

Sur tout destiné aux configurations multisites, il ne fera cependant pas de mal à toutes les configurations (DAG).

Le patch est à télécharger ici : KB2550886 – A transient communication failure causes a Windows Server 2008 R2 failover cluster to stop working

Plus de détails ici : http://blogs.technet.com/b/exchange/archive/2011/11/20/recommended-windows-hotfix-for-database-availability-groups-running-windows-server-2008-r2.aspx

Cordialement,

Anthony COSTESEQUE

Posted in Cluster-2010, Exchange 2010 Service Pack 1, Exchange Server 2010 | Leave a Comment »

Exchange et le Stockage – Partie 10

Posted by Anthony Costeseque le novembre 20, 2011


Bonjour,

Déjà 10 parties ! Ça passe vite !! Si ce sujet (le stockage et Exchange) vous intéresse n’hésitez pas à laisser des commentaires (vous pouvez me proposer des thèmes que vous souhaiteriez approfondir).

Exchange et le Stockage – Partie 1

Exchange et le Stockage – Partie 2

Exchange et le Stockage – Partie 3

Exchange et le Stockage – Partie 4

Exchange et le Stockage – Partie 5

Exchange et le Stockage – Partie 6

Exchange et le Stockage – Partie 7

Exchange et le Stockage – Partie 8

Exchange et le Stockage – Partie 9

Nous allons parler aujourd’hui de « background database maintenance (BDM) ou encore Checksumming (contrôle de parité) ».

Mais quelle est donc cette fonctionnalité ? Pour les personnes qui font du design coté stockage pour les bases de données, ce terme n’est pas inconnu il est présent dans la feuille de calcul au niveau des résultats de l’onglet « Role Requirements » tout en bas …


Si on fait un tour sur Technet on trouve sur cette page http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/ee832791.aspx on trouve la définition de la fonctionnalité :

Les E/S de maintenance de la base de données en arrière-plan sont des E/S de fichier de bases de données séquentielles associées au contrôle de parité des copies de base de données actives et passives. La maintenance de base de données en arrière-plan présente les caractéristiques suivantes :

  • Sur les bases de données actives, elle peut être configurée pour s’exécuter 24 × 7 ou pendant la fenêtre de maintenance en ligne. La maintenance de base de données en arrière-plan (contrôle de parité) s’exécute sur les copies de base de données passives 24 × 7. Pour en savoir plus, voir « Analyse de bases de données en ligne » dans la rubrique Nouvelles fonctionnalités de banque d’informations principales dans Exchange.
  • Lit environ 5 Mo par seconde pour chaque base de données à analyse active (copies actives et passives). Les E/S sont séquentielles à 100 %, ce qui permet au sous-système de stockage de traiter les E/S de manière efficace.
  • Arrête d’analyser la base de données si le contrôle de parité s’effectue en moins de 24 heures.
  • Émet un événement d’avertissement si l’analyse ne se termine pas dans un délai de 3 jours (non configurable).

L’analyse de base de données en ligne (également appelée Contrôle de parité de la base de données) a également été modifiée. Dans Exchange 2007 Service Pack 1 (SP1), vous pouviez utiliser la moitié du délai de défragmentation en ligne pour ce processus d’analyse de base de données (pour s’assurer qu’Exchange lisait chaque page de votre base de données dans un délai donné afin de détecter toute corruption). Cette E/S est séquentielle à 100 % (et donc facile sur le disque) et revient sur la plupart des systèmes à un taux de parité d’environ 5 mégaoctets (Mo)/s.

Dans Exchange 2010, l’analyse de base de données en ligne contrôle simplement la parité de la base de données et exécute des opérations de blocage de banque Exchange 2010. L’espace peut être perdu en raison des blocages, l’analyse de base de données en ligne recherche et récupère l’espace perdu. Le système présent dans Exchange 2010 est conçu en considérant que chaque base de données est intégralement analysée une fois tous les trois jours. Un événement d’avertissement est déclenché si les bases de données ne sont pas analysées. Dans Exchange 2010, il existe désormais deux nœuds pour exécuter l’analyse de base de données en ligne sur les copies de base de données actives :

  • Exécuter en tant que dernière tâche dans le processus de maintenance de la base de données de boîtes aux lettres. Vous pouvez configurer la durée d’exécution en modifiant la planification de la maintenance de la base de données de boîtes aux lettres. Cette option fonctionne mieux pour les plus petites bases de données dont la taille ne dépasse pas 1 téraoctet (To).
  • Exécuter en arrière-plan 24h/24 et 7j/7, comportement par défaut. Cette option fonctionne bien pour les bases de données volumineuses, jusqu’à 2 To, où vous avez besoin de plus de temps pour contrôler la parité des bases de données. Exchange analyse la base de données une seule fois par jour et déclenche un événement d’avertissement si l’analyse ne se termine pas dans un délai de sept jours.

Vous pouvez configurer l’analyse de la base de données en ligne afin qu’elle ne s’exécute pas 24h/24 et 7j/7 en désactivant la case à cocher (si vous ne voulez pas de surcharge d’E/S pendant une période de pointe). Dans ce cas, la dernière partie de la fenêtre d’analyse de la base de données en ligne sert à contrôler la parité de la base de données et à récupérer l’espace perdu.

Pour plus d’informations sur la configuration de la maintenance de base de données, consultez la rubrique Gérer des bases de données de boîtes aux lettres.

 

Que faut-il retenir ? Et bien :

  1. Le process peut être ajusté (la plage d’exécution) sur les bases de données actives.
  2. Le process ne peut pas être ajusté sur les bases de données passives !!
  3. Ce sont uniquement des IOs séquentielles en lecture d’une taille supérieure à ceux des bases de données ! ils font 256KB contre 32KB pour les databases.
  4. Chaque base (active ou passive) doit être intégralement vérifiée tous les 3 jours
  5. Il faut compter 5MB/s par bases de données dans les calculs de bande passante entre les serveurs et le stockage
  6. On en déduit que plus les bases sont grandes plus on réduit le nombre de bases et donc moins on est touché par le background database maintenance !
  7. Si on est pas en mode HA pour utiliser des bases de 2To on est obligé d’utiliser des bases de 200Go max, on voit vite que le nombre de bases va augmenter et donc on sera beaucoup plus touché par le background database maintenance !!

 

Passons à un exemple, dans mon billet Partie 9 nous avons vu un design pour 22000 utilisateurs.

En version JBOD RAID-Less nous avions calculé 40 bases de données actives et 120 bases de données passives pour un total de 160 bases de données (sur 4 serveurs)

Le calcul est simple … 160*5=800MB/s ce n’est pas négligeable … !! Vous voyez maintenant l’importance de cette fonctionnalité en termes de charge !

Pour être sur que tout le monde voit bien, on parle ici de MB, Mega Byte, pas de Mega bite ! En Mb cela nous donne environ 8000Mb/s (soit environ 8Gb/s).

Maintenant je pense que tout le monde se pose des questions ;) comment est-ce possible ?

Tout d’abord il faut ramener le ration à « par serveur » donc /4, ce qui nous donne 200MB/s soit environ 2Gb/s

Dans notre scenario JBOD RAID-Less nous aurions pu utiliser des baies de stockage HP MDS600 en attachement SAS 6Gb/s.

Un serveur est double attaché (à un switch SAS) à 1 MDS600 donc il a potentiellement 2x6Gb/s soit 12Gb/s de bande passante possible.

Donc tout va bien :) nous avons 4 serveurs avec chacun 1 MDS600 donc la charge est supportée ! (nous sommes en attachement directe SAS (l’idée du JBOD RAID-Less))

Maintenant passons à la version RAID ! Nous avions calculé 28 bases de données actives et 28 bases de données passives pour un total de 56 bases de données (sur 4 serveurs)

Le calcul reste le même 56*5=280MB/s soit environ 2800Mb/s (environ 2,8Gb/s)

Ramenons le à « par serveur » donc /4, nous avons par serveur 70MB/s donc environ 700Mb/s à soutenir.

Nos serveurs sont double attachés en fibre à des switch FC, en règle général les équipements fibres sont en 4Gb/s (le 8Gb/ est chère et moins rependu) nous avons donc 2x4Gb/s soit 8Gb/s de disponible.

Jusqu’ici tout va bien on soutien largement la charge ! Mais attention, en règle générale dans ce type de configuration, nous ne ciblons qu’une seul baie de stockage ! Souvent reliée à 2 fabric SAN par 4 fibres 4Gb/s (2 Chemins par fabric).

Donc nos 4 serveurs vont charger les 4 ports de la baie. Si vous avez bien designez votre infra (bien reparti les LUN sur les 2 contrôleurs, etc) les 2,8Gb/s ne vous poserons pas de problèmes !

 

Vous ferez donc plus attention à l’avenir lors de vos design sur la partie bande passante à soutenir :p

Pour toutes questions n’hésitez pas !

Bon calculs :)

Anthony COSTESEQUE

Posted in Exchange 2010 Service Pack 1, Performance-2010, Stockage-2010 | 2 Comments »

Lync 2010 : Correctif CU4 18 Novembre 2011

Posted by Teruin laurent le novembre 19, 2011


Bonjour à tous .Microsoft vient de sortir le dernier correctif pour Lync 2010 nommé CU4 daté du 18 Novembre 2011

Pour le récupérer cliquer sur le lient suivant : http://www.microsoft.com/download/en/details.aspx?id=11551

Des compléments techniques sont disponibles sur le lien suivant : http://support.microsoft.com/kb/2493736

CU4 qui pourrait inclure les options de mobilité…. ;-))))))

Ci-joint l’extrait de l’article traduit en francais

  • 2467771 (http://support.microsoft.com/kb/2467771) Description du package de mise à jour de Lync Server 2010, outils d’administration : janvier 2011
    • Mise à jour pour les composants principaux

    2571545 (http://support.microsoft.com/kb/2571545) Description de la mise à jour cumulative pour Lync Server 2010, les composants principaux : juillet 2011

    • Mise à jour pour la surveillance de la conférence

    2575872 (http://support.microsoft.com/kb/2575872) Description de la mise à jour cumulative pour Lync Server 2010, surveillance de la conférence : juillet 2011
    Mise à jour pour le serveur de conférence

    2575870 (http://support.microsoft.com/kb/2575870) Description de la mise à jour cumulative pour Lync Server 2010, serveur de conférence : juillet 2011
    Mise à jour pour le serveur de composants Web

    2571547 (http://support.microsoft.com/kb/2571547) Description du package de mise à jour de Lync Server 2010, serveur de composants Web : juillet 2011
    Mise à jour pour l’Édition Standard/Enterprise Server

    2571546 (http://support.microsoft.com/kb/2571546) Description mise à jour du Lync Server 2010 : juillet 2011
    Mise à jour pour le serveur de conférence Web

    2575871 (http://support.microsoft.com/kb/2575871) Description de la mise à jour cumulative pour Lync Server 2010, serveur de conférence Web : juillet 2011
    Mise à jour pour le serveur de médiation

    2502810 (http://support.microsoft.com/kb/2502810) Description de la mise à jour cumulative pour Lync Server 2010, serveur de médiation : avril 2011

    Remarque N’appliquez pas cette mise à jour pour vos serveurs de médiation si vous utilisez Interoute comme fournisseur de tronc SIP. Il existe un problème avec les Options de traitement par Interoute conduira à l’échec d’appel vocal. Si vous avez installé ce correctif et que vous utilisez Interoute comme fournisseur de tronc SIP, vous devez désinstaller cette mise à jour de vos serveurs de médiation.

    • Mise à jour pour l’API managée de Communications unifiées 3.0 Runtime

    2571505 (http://support.microsoft.com/kb/2571505) Description de la mise à jour cumulative pour Lync Server 2010, Unified Communications Managed API 3.0 Runtime : juillet 2011

Méthodes d’installation

Pour installer les mises à jour pour Lync Server 2010, appliquez l’une des méthodes suivantes.

Méthode 1 mise à jour Cumulative Server Installer

Pour installer ces mises à jour, vous devez appliquer les mises à jour à l’aide du programme d’installation de mise à jour Cumulative Server.
Remarque L’installateur de mise à jour Cumulative Server s’applique à toutes les mises à jour pour le rôle de serveur approprié dans un seul clic.
Pour utiliser le serveur Cumulative Mise à jour de programme d’installation, procédez comme suit.

Remarque Si le contrôle de compte utilisateur (UAC) est activée, vous devez démarrer le Installateur du mise à jour cumulative Server à l’aide des autorisations élevées. Cela rend assurer que toutes les mises à jour sont correctement installés.

  • Télécharger le programme d’installation de mise à jour Cumulative Server. Pour ce faire, visitez le site Web du centre de téléchargement Microsoft suivant :
    Télécharger le package LyncServerupdateInstaller.exe maintenant. (http://www.microsoft.com/downloads/en/details.aspx?FamilyID=796480cd-daf4-4463-b418-7391cc46a5e1)
    Exécuter le programme d’installation de mise à jour Cumulative Server à l’aide de l’interface utilisateur ou à l’aide d’une ligne de commande.
    Remarque L’interface utilisateur fournit une indication claire, dont les mises à jour sont installées Lorsque vous cliquez sur Installer les mises à jour.
    Pour exécuter le programme d’installation à l’aide d’un invite de commande, utilisez la commande suivante, avec le texte approprié. commutateurs :

    LyncServerUpdateInstaller.exe [/silentmode  [/forcereboot]] | [/extractall]
    

    Notes
    Le /silentmode/ForceReboot commutateur applique toutes les mises à jour applicables en mode silencieux, puis redémarre automatiquement le serveur à la fin du processus d’installation si elle est nécessaire.
    Le /extractall Basculer les mises à jour à partir du programme d’installation et place les mises à jour dans un sous-dossier nommé « Extrait » dans le dossier dans lequel vous avez exécuté la commande.

  • Sur le serveur Standard Edition et Enterprise Edition – serveur frontal une fois vous avez installé la mise à jour pour les composants principaux, les fichiers mis à jour sql va être supprimés sur le serveur. Ensuite, exécutez l’applet de commande suivante pour appliquer les modifications :

    Install-CsDatabase-mise à jour – ConfiguredDatabases – SqlServerFqdn <eebe.fqdn> -usedefaultsqlpaths</eebe.fqdn>

    Notes
    Dans un environnement Lync Server 2010 Standard Edition, exécutez l’applet de commande à partir du serveur Standard Edition.

    • Dans un environnement de Lync Server 2010 Enterprise Edition dans lequel les services d’archivage/surveillance sont colocalisés avec un serveur dorsal de Enterprise Edition, exécutez cette applet de commande à partir du serveur de back-end Enterprise Edition.
    • Dans un environnement de Lync Server 2010 Enterprise Edition dans lequel les services d’archivage/surveillance ne sont pas colocalisés avec un serveur de back-end Enterprise Edition, exécutez cette applet de commande à partir du serveur frontal Enterprise Edition.

    Si les bases de données RTCDyn sont supprimés après avoir exécuté l’applet de commande sans le paramètre UseDefaultSqlPaths, exécutez l’applet de commande suivante pour restaurer les bases de données RTCDyn :

    Install-CsDatabase-mise à jour – ConfiguredDatabases – SqlServerFqdn < eebe.fqdn=""> DatabasePaths – <rtcdyn log="" path="">, <rtcdyn data="" path=""></rtcdyn></rtcdyn>

    Remarque Le journal de RtcDyn se trouve sous le chemin d’accès du fichier rtcdyn.ldf. Les données RtcDyn se trouve sous le chemin d’accès du fichier rtcdyn.mdf.

Méthode 2 Microsoft Update

Vous pouvez utiliser Microsoft Update pour appliquer les mises à jour pour Lync Server 2010.
Remarque Les mises à jour seront disponibles sur Microsoft Update fin août, 2011.
Installation de la méthode 3 manuel

Si vous sélectionnez cette option pour installer manuellement ces mises à jour, cet article vous permet de déterminer le mappage entre les mises à jour et les rôles de serveur différent. Toutefois, vous devez envisager les recommandations suivantes pour le déploiement manuel :

  • Toutes les mises à jour pour un rôle doivent être déployés. En outre, tous les mises à jour sur le même rôle de serveur doivent être au niveau de la dernière mise à jour.
  • Lync Server Standard Edition et Lync Server Enterprise Edition consolidée également disposer de toutes les mises à jour de tous les rôles qui sont déployés sur le serveur. Toutes les mises à jour doivent être également au niveau de la dernière mise à jour.
  • En outre, les recommandations suivantes s’appliquent à Lync Server 2010 Distributed Enterprise Edition :
    • Mettre à jour de la topologie entière avec les dernières mises à jour pour chaque composant en même temps. Cela est possible dans les environnements de petite taille.
    • Tout d’abord, mettre à jour le pool et les directeurs qui sont maintenance du pool. Mettre à jour des pools supplémentaires que possible avec les directeurs pour ces pools en même temps. Si un directeur des services plus d’un pool, le directeur est mis à jour pendant que le pool de première qu’il dessert est mis à jour. Le serveurs du pool externe doivent être mis à jour après le pool service ils mise à jour.

Liste des rôles de serveur et les mises à jour qui leur sont applicables

Lync Server 2010 – serveur Standard Edition Server

  • Mise à jour pour les composants principaux – Ko 2571545
  • Mise à jour pour le serveur de conférence – Ko 2575870
  • Mise à jour pour le serveur de composants Web – Ko 2571547
  • Mise à jour pour l’Édition Standard/Enterprise Server – 2571546 Ko
  • Mise à jour pour le serveur de conférence Web – Ko 2575871
  • Mise à jour pour la surveillance du conférence – Ko 2575872
  • Mise à jour pour l’API managée de Communications unifiées 3.0 Runtime – Ko 2571505

Lync Server 2010 – Enterprise Edition – frontal

  • Mise à jour pour les composants principaux – Ko 2571545
  • Mise à jour pour le serveur de conférence – Ko 2575870
  • Mise à jour pour le serveur de composants Web – Ko 2571547
  • Mise à jour pour l’Édition Standard/Enterprise Server – 2571546 Ko
  • Mise à jour pour le serveur de conférence Web – Ko 2575871
  • Mise à jour pour la surveillance du conférence – Ko 2575872
  • Mise à jour pour l’API managée de Communications unifiées 3.0 Runtime – Ko 2571505

Lync Server 2010 – Enterprise Edition – autonome A / V Conferencing Server

  • Mise à jour pour les composants principaux – Ko 2571545
  • Mise à jour pour le serveur de conférence – Ko 2575870
  • Mise à jour pour l’API managée de Communications unifiées 3.0 Runtime – Ko 2571505

Lync Server 2010 – Monitoring Server

  • Mise à jour pour les composants principaux – Ko 2571545
  • Mise à jour pour l’API managée de Communications unifiées 3.0 Runtime – Ko 2571505

Lync Server 2010 – serveur de transport Edge

  • Mise à jour pour les composants principaux – Ko 2571545
  • Mise à jour pour l’API managée de Communications unifiées 3.0 Runtime – Ko 2571505

Lync Server 2010 – serveur de médiation autonome

  • Mise à jour pour les composants principaux – Ko 2571545
  • Mise à jour pour le serveur de médiation – Ko 2502810
  • Mise à jour pour l’API managée de Communications unifiées 3.0 Runtime – Ko 2571505

Générateur de topologie Lync Server 2010 – outils d’Administration –

  • Mise à jour pour les composants principaux – Ko 2571545
  • Mise à jour pour les outils d’Administration – Ko 2467771

Cordialement
Laurent Teruin

Posted in Lync 2010 | Leave a Comment »

Exchange 2010 SP1: RU 6 disponible

Posted by Teruin laurent le novembre 7, 2011


Bonjour

Les équipes techniques de Microsoft viennent de publier le RU6 pour Microsoft Exchange 2010 SP1. Voici les corrections annoncées.
Vous pouvez récupérer le correctif à l’adresse suivante : http://www.microsoft.com/download/en/details.aspx?id=27849

Les recommandations pour l’installation sont sur le lien suivant : http://technet.microsoft.com/en-us/library/ff637981.aspx

 

Cordialement
Laurent TERUIN

Posted in 1-EXCHANGE 2010 | Leave a Comment »

Exchange et le Stockage – Partie 9

Posted by Anthony Costeseque le novembre 6, 2011


Rappel des billets précédents :

Exchange et le Stockage – Partie 1

Exchange et le Stockage – Partie 2

Exchange et le Stockage – Partie 3

Exchange et le Stockage – Partie 4

Exchange et le Stockage – Partie 5

Exchange et le Stockage – Partie 6

Exchange et le Stockage – Partie 7

Exchange et le Stockage – Partie 8

 

Aujourd’hui nous allons voir dans le détail comment calculer manuellement vos besoins en stockage pour Exchange 2010.

Les informations sont sur TechNet mais ce n’est pas toujours facile de remettre tout cela dans le bon ordre.

Premièrement, quelles sont les informations dans vous allez avoir besoin ?

• Nombre total d’utilisateur (mailboxes) dans l’environnement Exchange

• Nombre d’utilisateur par serveur de boîtes aux lettres

• Taille limite boîte aux lettres

• Profile IO Utilisateur (Nombre de messages Envoyés/Reçus par jour)

• Taille moyenne d’un mail

• Mode Outlook

• Profondeur de protection des logs

• Règle de rétention des objets supprimés (SIR)

• Pourcentage de concurrence des utilisateurs

• Pourcentage de déplacement de boîtes aux lettres par semaine

• Ratio Lecture/Ecriture

• Si HA avec DAG (Réplication), Nombre de copies de base de données

• Besoin en Sauvegarde/Restauration (RTO/RPO)

• Outils tierce qui peuvent affecter l’espace consommé ou les IO (Blackberry, etc)

 

Un exemple :

Informations

Valeur

Nombre total d’utilisateur (mailboxes) dans l’environnement Exchange

22000

Nombre d’utilisateur par serveur de boîtes aux lettres

11000 dans une configuration switchover (5500 actifs/5500 passifs)

Taille limite boîte aux lettres

1.5 GB (1500 MB) par utilisateur

Profile IO Utilisateur (Nombre de messages Envoyés/Reçus par jour)

100 messages par utilisateur par jour (80 Reçus/20 Envoyés)

Taille moyenne d’un mail

200 KB

Mode Outlook

Mode en cache

Number of mailbox servers per building block

4

Besoin HA (JBOD RAID-Less)

1 DAG, 4 copies de database par DAG

Besoin HA (RAID)

1 DAG, 2 copies de database par DAG

Nombre de databases par serveur (JBOD RAID-Less)

10 Actives/30 Passives

Nombre de databases par serveur (RAID)

7 Actives/7 Passives

Mode de stockage (JBOD RAID-Less)

1 LUN = 1 Disque = DB + logs

Mode de stockage (RAID)

2 LUN = 1 LUN pour la DB et 1 LUN pour ses logs

Nombre d’utilisateurs pas base de données (JBOD RAID-Less)

550

Nombre d’utilisateurs pas base de données (RAID)

786

Règle de rétention des objets supprimés (SIR)

14 jours

Profondeur de protection des logs (en cas de problèmes de backup)

3 jours

Configuration 24 x 7 BDM

Activé

Ratio base de données Lecture/Ecriture

3:2 (60/40) dans une configuration HA

Pourcentage de concurrence des utilisateurs

100 pourcent

Outils tierce qui peuvent affecter l’espace consommé ou les IO

Non présent

 

Passons aux calculs :)

  1. Calcul des IO pour avoir le nombre de disques nécessaires (JBOD RAID-Less / RAID Config)

IOPs type Utilisateur

Base d’informations : http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/ee832793(v=EXCHG.140).aspx

Pour 100 messages par jour par utilisateur on a : 0.10 IOPs par boîte aux lettres (mode HA)

Formule : IOPS type Utilisateur = <nombre d’utilisateurs> * <profile utilisateur> + <overhead aditionel si besoin (Microsoft préconise 20%)>

IOPs type Utilisateur = 22000*0.10+20% = 2200 + 440 = 2640 IOPs (Ratio 60/40 Lecture/Ecriture)

IOPs pour les logs

Formule : IOPs pour les logs en Ecriture = 50% de IOPs type Utilisateur en Ecriture)

IOPs pour les logs en Lecture = 10% de IOPs pour les logs en Ecriture

IOPs pour les logs = IOPs pour les logs en Ecriture + IOPs pour les logs en Lecture

IOPs pour les logs en Ecriture = (2640*0,4)*0.5 = 528 IOPs

IOPs pour les logs en Lecture = 528*0.1 = 52,8 IOPs

IOPs pour les logs = 528 + 52,8 = 581 IOPs

Besoin total en IOPs = 2640 + 581 = 3221 IOPs

Maintenant le nombre de disques nécessaires (par rapport aux nombres d’IOPs d’un disque SAS 7200tr/m et de la pénalité RAID de chaque type RAID si nous sommes en mode RAID (je vous renvoie à mes précédents billets si cela ne vous parle pas)).

  1. Mode JBOD RAID-Less (pas de pénalité car pas de RAID) (DB + LOG sur le même disque)

2640 / 65 = 50 disques

  1. Mode RAID (avec pénalité en écriture) (Ratio 60/40 Lecture/Ecriture)

Formule : (<IOPS type Utilisateur> *.60) + <Pénalité RAID> * (<IOPS type Utilisateur> *.40) + <IOPS pour les logs> = <total IOPS> / 65 = <Nombre total de disques requis par building block >

RAID 10 (pénalité de 2) = (2640*0.6)+2*(2640*0.4)+581 = 4277 / 65 = 66 disques

RAID 5 (pénalité de 4) = (2640*0.6)+4*(2640*0.4)+581 = 6389 / 65 = 98 disques

RAID 6 (pénalité de 6) = (2640*0.6)+6*(2640*0.4)+581 = 8501 / 65 = 131 disques

  1. Calcul des espaces nécessaires

Pour déterminer la taille du volume d’une base de données il va falloir calculer :

  1. La taille d’une boîte mail utilisateur sur le disque
  2. La taille d’une base de données sur le disque
  3. La taille de la LUN contenant la base de données

Taille d’une boîte mail utilisateur sur le disque

Formule : Taille boîte mail utilisateur sur disque = <Taille boîte mail> + <whitespace> + <dumpster>

Formule Whitespace = <nombre de messages Envoyés/Reçus par jour> * <taille moyenne d’un message> / 1024 MB

Whitespace = 100*200/1024 = 19,5 MB

Formule Dumpster = (<nombre de messages Envoyés/Reçus par jour> * <taille moyenne d’un message> / 1024 MB * <nombre de jours pour la rétention des objets supprimés>) + (<taille boîte mail> * 0.012) + (<taille boîte mail> * 0.058)

Dumpster = (100*200/1024*14)+(1536*0.012)+(1536*0.058) = 381 MB

DONC : Taille boîte mail utilisateur = 1536 + 19.5 + 381 = 1936.5 MB

Taille d’une base de données sur le disque

Formule : Taille d’une base de données sur disque = <nombre de boîte mail sur une base de données> * <taille boîte mail utilisateur sur disque> * <Facteur base de données overhead extension>

Microsoft préconise un Facteur base de données overhead extension de 20%

Taille d’une base de données sur disque = 550*1936.5*1.2 = 1278090 MB = 1278090/1024/1024 = 1.2 TB

Taille d’une base de données sur disque = 786*1936.5*1.2 = 1826500 MB = 1278090/1024/1024 = 1.74 TB

Taille de la LUN contenant la base de données (pour le RAID)

Formule : Taille de la LUN contenant la base de données = (<taille d’une base de données sur disque > + <taille d’une base de données sur disque > * <facteur d’index de contenu>) / (1 – <facteur d’espace libre préconisé>)

Microsoft préconise un facteur d’index de contenu de 10% et un facteur d’espace libre 20%

Taille de la LUN contenant la base de données = (1.74+0.12)/(1-0.2) = 2.33 TB

Pour déterminer la taille des logs pour une base de données il va falloir calculer :

  1. Nombre de logs générés par boîte mail par jour
  2. Nombre de jours pendant lesquels on retient les logs avant de les tronquer
  3. Facteur de déplacements de boîtes mails
  4. Facteur d’overhead d’extension
  5. Facteur HA

Taille de la LUN contenant les logs (pour le RAID)

Base d’informations : http://technet.microsoft.com/en-us/library/ee832796.aspx

Formule : Taille de la LUN contenant les logs d’une base de données = <logs par jour, par mailbox> * <nombre de mailbox sur la base de données> * <buffer de protection contre l’échec de la troncation des logs, en jour> * < facteur d’espace libre préconisé >

Microsoft préconise un facteur d’espace libre 20%

Nombre de logs par jour voici un tableau pour 100 messages par jour par utilisateur

Average message size

Nombre de logs

75 KB

20

150 KB

38

200 KB

50

300 KB

76

 

Taille de la LUN contenant les logs des bases de données d’un serveur mailbox = 50*786*3*1.2 = 141480 MB = 138,2 GB

Note : si vous souhaitez prendre en compte les déplacements de mailbox pour un facteur de 3% par exemple, il faudra ajouter

550*0.03*1936.5/1024 = 31.2 GB soit un total de 127,9 GB

786*0.03*1936.5/1024 = 44.6 GB soit un total de 182,8 GB

Taille de la LUN contenant la base de données + les logs (pour le JBOD RAID-Less)

Formule : Taille de la LUN contenant la base de données + les logs = ( <taille des logs pour une base de données> + <taille d’une base de données sur disque > + <taille d’une base de données sur disque > * <facteur d’index de contenu>) / (1 – <facteur d’espace libre préconisé>)

Taille de la LUN contenant la base de données + les logs = (((50*550*3)/1024/1024)+(1.2+0.12))/(1-0.2) = 1.7483 TB

DONC AU TOTAL :

Nous avons pour 1 serveur (RAID : bases actives = 7) :

Total LUN size pour les bases de données = 7 * 2.33 = 16.3 TB

Total LUN size pour les logs = 7 * 138,2 = 967,4 GB

Total nombre de LUN = 14

Total volumétrie = 17,4 TB

Nous avons pour 1 serveur (JBOD RAID-Less : bases actives = 10) :

Total LUN size pour les bases de données + les logs = 10 * 1.74 = 17.4 TB

Total nombre de LUN = 10

Total volumétrie = 17,4 TB

Nombre de disques nécessaires pour contenir la volumétrie = 17,4 / 1,834 = 10 disques

(1,834 est la volumétrie utilite disponible sur un disque de 2TB SAS 7200tr/m)

Nous avons 2 copies de databases au total (avec le HA) donc il nous faut en fait 20 disques / serveur

Nous avons un total de 4 serveurs pour soutenir notre infrastructure exchange pour 22000 users

Donc il nous faut 4 * 20 disques = 80 disques

En terme d’IO nous avons vu au début qu’en RAID 10 nous avions besoin de 66 disques, avec les 80 nécessaires pour la volumétrie, nous avons donc suffisamment de disques.

Nous sommes en RAID 10 donc il faut doubler le nombre de disques pour la partie mirroring, et le résultat final sera 80*2 = 160 disques

Pour du JBOD RAID-Less il faudra 40 disques par serveurs * 4 serveurs donc 160 disques aussi

Notes :

En RAID avec des contrôleurs intelligent il faudra aussi ajouter de l’espace en plus car il n’est jamais recommandé d’avoir des RAID Group FULL ! il faudra ajouter aussi des Hot Spare (les best practices sont 1 HS tous les 30 disques (dans notre cas cela fera tout de même 160/30 = 6 disques))

En JBOD RAID-Less pas besoin d’autant de HS ni d’espace en plus car pas de notions de RAID Group.

Il ne faudra pas oublier non plus des disques pour les RDB les LUN de restauration temporaire de backup (ex-RSG (Restor Storage Group))

Pour finir une solution JBOD RAID-Less reste moins couteuse que sont pendant en RAID !! (Il n’y a pas d’infrastructure SAN Fibre par exemple …)

Pour toutes questions n’hésitez pas.

Anthony COSTESEQUE

Posted in Non classé | 4 Comments »

Exchange Virtual Labs

Posted by Anthony Costeseque le novembre 3, 2011


Bonjour,

De retour de congés :p nous allons attaquer avec les Virtual Labs Exchange sur TechNet !

Vous n’avez pas la possibilité de monter une maquette chez vous pour vous former sur Exchange 2010, pas de problèmes, Microsoft vous fournit ses plateformes virtualisées pour vous entrainer !

Un virtual labs fait le focus sur un thème précis et vous fait découvrir comment le configurer/administrer en suivant un scenario de 90min.

Déjà disponible :

De quoi s’occuper :) Bonne formation.

Anthony COSTESEQUE

Posted in Non classé | Leave a Comment »

Exchange Server : Script et l’option Envoyer en tant que

Posted by David PEKMEZ le novembre 1, 2011


Bonjour,

Un petit billet pour vous faire part de mon expérience sur un projet quand j’ai voulu scripter l’ajout à personne le droit « envoyer en tant que ».

Définition des variables du post :

$MbxtoDelegate correspond à la Boîte sur laquelle vous voulez placer les droits

$DelegateToAdd correspond au délégué auquel vous voulez ajouter les droits

Tout se passait parfaitement bien en ajoutant la personne à l’aide de la commande suivante

Set-Mailbox -Identity $MbxtoDelegate -GrantSendOnBehalfTo $DelegateToAdd

Cependant mon client le m’a remonté la problématique suivante:

Cette commande ajoute sans problèmes le délégué sur la boîte mais fait disparaitre les entrées existantes !

Après quelques tests rapides il s’avère que c’est le fonctionnement de cette valeur en effet…

J’ai dû corriger mon script en récupérant l’information des entrées existantes en l’enregistrant dans une valeur, puis en ajoutant à cette valeur la nouvelle entrée que je souhaite ajouter, correspondant au nouveau délégué, ce qui donne à peu près ceci :

Déclaration des variables

$Mailbox = get-mailbox $MbxtoDelegate
$Delegate = get-mailbox $DelegatetoAdd

Récupération des entrées existantes à l’aide de la commande suivante

$GetSendOnBehalf = $Mailbox.GrantSendOnBehalfTo

Ajout du délégué à la valeur récupérée ci-dessus

$GetSendOnBehalf += $Delegate.DistinguishedName

Puis ajout des droits sur la mailbox

Set-Mailbox -Identity $Mailbox.identity -GrantSendOnBehalfTo $GetSendOnBehalf

Tout est rentré dans l’ordre ensuite !

Voilà si ce post peut aider l’un d’entre vous à gagner un peu de temps j’en serais comblé ! D’ailleurs n’hésitez pas à laisser un commentaire si c’est cas J

Powershell Rocks !

David Pekmez

Posted in Exchange Server 2010, script | Leave a Comment »

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 224 autres abonnés