Exchange your Mind

"La connaissance ne vaut que si elle est partagée" / "An effective Knowledge is a shared one"

Lync 2013 : De la qualification à la conduite du changement : Réussir son projet Lync

Publié par Teruin laurent le mars 6, 2014


Un petit séminaire animé par des présentateurs sympathiques :

http://www.microsoft.com/france/mstechdays/programmes/2014/fiche-session.aspx?ID=a8427506-73fa-4c33-938f-da5e581d7ca1

Cordialement
Laurent Teruin

Publié dans Lync 2013 - Documentation, Lync 2013 - Evenements | Leave a Comment »

Lync 2013 : A propos du H264 SVC

Publié par Teruin laurent le mars 6, 2014


Comme vous le savez ou pas. ;-) Lync 2013 utilise désormais un codec audio basé sur la norme H.264. Le codec Vidéo H264 AVC (Advanced Vidéo Coding) (http://www.itu.int/rec/TRECH.264.) est actuellement utilisé pour diffuser des flux vidéo sur les environnements YouTube ou sur les Disques Blu-Ray. Ceci étant dit le codex H264 et son implémentation varie malgré le fait qu’il repose sur une solution standard.

Ce standard inclut différents profils (Baseline, Main et extended) niveaux ou versions (à ce jour environ plus 16 versions ont été identifiées). Pour information, la plupart des équipements à ce jour supporte la norme de base alors que seulement quelques équipements sont capables d’encoder et de décoder dans le Profile Main. La version 3 du codex H264 a permis par ailleurs, la mise en place d’un facteur de compression avec l’introduction d’un Profil nommé High qui permet de réduire de 50 % la bande passante nécessaire.

H264 SVC

Avec l’arrivée de la version 8 le codec H264 a vu une nouveauté arriver : la fonctionnalité SVC (Scalable Video Coding) utilisée par Lync 2013. La fonctionnalité SVC inclut des nouveaux profils et des nouvelles possibilités d’extension ou d’évolution. Les dernières modalités étant définies comme Temporel, Spatial SNR/Qualité/fidélité ou Combinée. L’objectif de cette nouvelle norme de communication est de réduire les opérations d’encodage et de recodage vidéo en utilisant l’intelligence du périphérique. Le fonctionnement du SVC est par conséquent basé sur l’utilisation de flux individuels commençant par le flux de base fournissant le flux vidéo à faible résolution de façon à ce que des terminaux à faible puissance de traitement et compatibles avec la norme SVC puissent recevoir et traiter ce dernier. Les autres flux qui fournissent une qualité additionnelle sont par conséquent complémentaires. La figure ci-dessous illustre ce mode de fonctionnement

Dans le cas de conférences multipartites, c’est le terminal qui demande au service MCU la résolution maximale qu’il peut supporter. Le MCU (Lync) répond en envoyant que les flux correspondants. Dans le cas d’un terminal ayant une capacité de traitement supérieur à 180P et 15 trames par seconde, les autres flux correspondants à ce qu’il a demandé sont envoyés et réassemblés sur le terminal. Mais cela marche aussi dans l’autre sens ! Si un terminal possédant une capacité d’encodage de 1080 30Fps alors que ces interlocuteurs n’ont qu’une capacité de traitement de 720P, (vous conviendrez qu’il ne sert à rien de transférer ni de coder un flux vidéo avec une résolution supérieure à 720P 30 Fps dans ce cas) ne transfèrera et ne codera le flux vidéo que dans la plus grande résolution accepté par ses récepteurs soient 720P 30 Fps.

Le premier avantage de cette solution est de réduire la bande passante utilisée mais également les temps de traitements d’encodage décodage des services MCU car cantonnés désormais à des simples relais de flux vidéo sauf si des participants non SVC font leur apparitions dans la conférence. Ce découpage de flux vidéo en fonction de la résolution fait référence au découpage dit spatial (mode 2) .Le découpage temporel (ou mode 1 nommé Temporal scalability with hierarchical P with Simulcast), lui s’avère être relatif au nombre de trames par seconde qui la aussi, vont être adaptées en fonction de la capacité du terminal. Toujours le même principe, rien de sert d’envoyer un flux de 30 trames par seconde si le terminal n’est capable que de recevoir et traiter 7,5 Fps.

Le mode 0 qui lui existe bel et bien fait référence à un flux vidéo non  sécable  en multiples flux. Ce dernier est nommé « Nonscalable single layer AVC bitstream with Simulcast"

Comme il existe un nombre assez important de combinaisons, le tableau suivant resume a lui seul les modes de resolutions et fréquences de trame par secondes supportées dans les différents modes.

Mode

Résolution

0

360p 30fps, 270p 30fps, 180p 15fps, 90p 15fps, VGA 30fps, QVGA 15fps, and QQVGA 15fps

1

720p 30fps, 540p 30fps, 360p 30fps, 270p 30fps, 180p 15fps, 90p 15fps, VGA 30fps, QVGA 15fps, QQVGA 15fps

2q

720p 30fps, 540p 30fps, 360p 30fps, 270p 30fps, 180p 15fps, 90p 15fps, VGA 30fps, QVGA 15fps, QQVGA 15fps

2s

720p 30fps, 540p 30fps, 360p 30fps, 270p 30fps, 180p 15fps, 90p 15fps, VGA 30fps, QVGA 15fps, and QQVGA 15fps

3

720p 30fps, 540p 30fps, 360p 30fps, 270p 30fps, 180p 15fps, 90p 15fps, VGA 30fps, QVGA 15fps, and QQVGA 15fps

 

Cordialement

Laurent Teruin

 

 

Publié dans Non classé | Leave a Comment »

Conférence Lync 2014 Las Vegas : Un bilan plus que globalement positif

Publié par Teruin laurent le mars 5, 2014


La conférence Lync 2014 s’est tenue la semaine dernière à Las Vegas durant une semaine ou les séminaires se sont enchainés les uns aux autres repartis par thématiques et niveaux techniques variés. La Lync conférence était également composée d’un espace partenaire complet permettant de se faire une idée très précise des tendances du marché. Alors grande messe destinée à occuper un espace médiatique ou véritable évènement incontournable ?

Vague de l’écosystème

Si certain en doutait ou encore d’autre, ne le perçoive pas encore…, le phénomène Lync est en pleine expansion. Bien loin de nos solutions nationales ringardisées, campées sur des marchés encore protégés, Lync petit à petit mais surement, s’impose comme une solution d’entreprise aussi bien sur le plan collaboratif que sur les aspects de téléphonie. Moderne, visionnaire et fiable, elle a su convaincre les différents fournisseurs tiers, d’orienter leurs offres désormais vers la technologie Microsoft. C’est ainsi que la plupart des solutions anciennement tournées vers Cisco, Avaya, Astra etc. ont été portées vers l’environnement Microsoft. Pour certaines comme Computer-Talk (Solution de centre d’appel) par exemple, elles ont été modernisées pour prendre en compte les aspects spécifiques à Lync comme l’IM, ou l’intégration Skype. L’arrivée des solutions telles que la Lync Room System (LRS) permet également de couvrir les aspects liés aux salles de réunion pour un coût financier réduit au regard des solutions traditionnelles. Simples d’usages, accessibles et modernes comme la LRS de Smart System (cf http://www.youtube.com/watch?v=bbNSlhsDOdY), ces solutions bousculent par conséquent le monde quelque peu fermé de la Visio conférence.

Centres d’appels, Gestion des standards, Facturation, solutions hébergées, offres matérielles en tout genre (Snom, Polycom, Logitech, Jabra, Plantronics etc.., tous démontrent leurs volontés et leurs capacités à travailler autour de cet environnement et apportent à leurs tours des enrichissements fonctionnels.

Compétences techniques affichées

Bardée d’experts techniques, la conférence Lync 2014 a démontrée s’il en était nécessaire que les équipes de Microsoft maitrisent parfaitement leurs sujets. Les séminaires de niveau 400 présentés par les équipes Microsoft mais également les MVP, ont convaincus vraisemblablement les participants en expliquant dans le détail le fonctionnement des différents processus sous-jacents de la solution. Didactiques, techniques, d’une très grande qualité, portant sur des problématiques très concrètes, ils justifient à eux seuls le déplacement et les frais d’entrée de 2000 dollars US.

Les annonces

C’est désormais un rituel, chaque conférence Lync doit faire l’objet d’annonces. Rien de transcendantal mais une volonté d’avancer petit à petit. Alors comme promis les voici :

  • Interconnexion Voix –Visio avec Skype
  • Support des Tablettes Android
  • Interopérabilité avec Tandberg
  • Intégration dans les explorateurs des fonctions Voix, vidéo et contenus
  • Possibilité d’appel vers et depuis le PSTN pour Lync Online

L’Europe et la France….quasi absentes.

Si nous, Européens avons raté l’internet, soyez rassuré l’Europe va se montrer fidèle a elle-même, peu de fournisseur européens hormis Snom et Ferrari (constructeur de passerelles de communication bientôt disponible en France), une quasi absence d’offre française semble-t-il trop occupée ailleurs à vendre ses claviers neuf touches. La téléphonie d’entreprise se fera donc sans nous c’est désormais une certitude.

Apres 3 jours d’informations intenses, la Lync conférence s’est achevée aussi vite qu’elle semble avoir commencée, démontrant sa nécessité et une maturité grandissante. Elle s’impose désormais comme un évènement majeur dans le monde des solutions collaboratives. Sa petite sœur devrait se tenir le 2 Avril 2014 En France chez Microsoft. Alors si vous avez raté Vegas, vous pouvez encore monter dans le train le 2 Avril.

https://msevents.microsoft.com/CUI/EventDetail.aspx?EventID=1032573728&culture=fr-FR

Laurent Teruin

 

 

Publié dans 2- LYNC-2013, Lync 2013 - Evenements | Leave a Comment »

LYNC 2013 VIRTUALISATION GUIDANCE

Publié par Teruin laurent le mars 4, 2014


Un nouveau document sur la virtualisation de lync 2013 a lire ici : http://www.microsoft.com/en-us/download/details.aspx?id=41936
Cordialement
Laurent

Publié dans 2- LYNC-2013, Lync 2013 - Documentation | Leave a Comment »

Magic quadrant du gartner pour la téléphonie

Publié par Teruin laurent le mars 4, 2014


No comment je vous laisse en prendre connaissance : http://www.gartner.com/technology/reprints.do?id=1-1L5S7FW&ct=131002&st=sb
Cordialement
Laurent Teruin

Publié dans Non classé | Leave a Comment »

Lync VDI on Citrix, Pooled VM and double SignIn with VDI plugin

Publié par Teruin laurent le mars 3, 2014


In a Vdi Environment the first time a user start a pairing operation, he need to sign-in again. This is normal and made by design. The following picture display this operation. It means therefore that the thin client should be able to join the Lync server and approve the Cert authority which delivered the Lync Server Certificate.

If it is the case and if the DVC channel is ok, then the client is invited to enter his credential and by clicking on the check box to memorize his credential, he will never had to do this again.


That’s great, but we have discovered that if the VM is Pooled (see Citrix definition below) When the user disconnect to the VM and reconnect to, by default, an another VM, he needs to sign in twice (One for Lync , one for the VDI plug in) . If the user use a dedicate VM this behavior do not occur. It means that the VDI plug in store probably his credential locally. All the users concerned by this behavior, have a random user profile which is downloaded from a central file service repository when the logon process occur.

The great question is: how to find a workaround and to avoid that each time the user logoff he need to resign in;-)

Laurent Teruin

Pooled VM definition : Pooled machines provide desktops that are allocated to users on a per-session, first-come first-served basis. Pooled-random machines are arbitrarily assigned to users at each logon and returned to the pool when they log off. Machines returned to the pool are available for other users to connect to. Alternatively, with pooled-static machines, users are assigned a specific machine from the pool when they first log on to XenDesktop. Users are connected to the same machines for all subsequent sessions. This allows users of pooled-static machines to be associated with specific VMs, which is a licensing requirement for some applications. Pooled desktops are freshly created from the master VM when users log on, although profile management can be used to apply users’ personal settings to their desktops and applications. Any changes that users make to their desktops are stored for the duration of the session, but are discarded when users log off. Maintaining a single master VM in the data center dramatically reduces the time and effort required to update and upgrade users’ desktops.

 

 


 

Publié dans 2- LYNC-2013, Lync 2013 - Vdi Citrix, Lync 2013 -VDI | Leave a Comment »

Lync Conférence France 2 Avril 2014

Publié par Teruin laurent le mars 3, 2014



Bonjour, un petit post pour vous signalez que la Lync Conférence France se tiendra le 2 Avril 2013 au 41 quai du président Roosevelt Issy les Moulineaux 92130 France

Les inscriptions sont ici : https://msevents.microsoft.com/CUI/EventDetail.aspx?EventID=1032573728&culture=fr-FR

Cordialement
Laurent TERUIN

Publié dans 2- LYNC-2013, Lync 2013 - Evenements | Leave a Comment »

Exchange 2013 – RPC c’est fini !

Publié par Anthony Costeseque le février 27, 2014


Bonjour à tous, avec l’arrivé du SP1 d’Exchange 2013, une nouvelle virtual directory fait son apparition dans IIS sur les serveurs d’accès client (CAS) :

MAPI


 
 

Ce changement prépare l’arrivée d’un nouveau mécanisme de communication à savoir MAPI/HTTP (MAPI over HTTP).

Prépare car il vous faudra aussi le SP1 d’Outlook 2013 pour que cela fonctionne.

 
 

Ce nouveau mécanisme vient remplacer (à long terme) celui actuellement en place : RPC/HTTP

 
 


 
 

Pourquoi un tel choix ?

Un question intéressante que l’on entend de temps en temps dans les moments de perturbations sur le service de messagerie est : "Pourquoi je continu à accéder à ma messagerie à travers mon browser et mon téléphone (OWA et ActiveSync) et pas Outlook ?!"

 
 

Le but est de :

Réduire la complexité du Protocol

Changement de réseau sans effets de bords (passage du LAN au WIFI ou encore WAN (pour les PC portable par exemple))

Ajouter le support de plus de type d’authentification

 
 


 
 


 
 

RPC se fait vieux, il est difficile d’introduire des changements …

 
 

RPC/TCP

Outlook <-> RPC <-> Réseau <-> RPC <-> Exchange

RPC/HTTP (/TCP)

Outlook <-> RPC/HTTP <-> Internet/Réseau <-> IIS <-> RPC <-> Exchange

MAPI/HTTP (/TCP)

Outlook <-> HTTP <-> Internet/Réseau <-> IIS <-> HTTP <-> Exchange

Plus de composants intermédiaires, Outlook et Exchange communiquent directement de façon sécurisée au travers d’HTTPS

Les commandes d’accès et de modification des objets de boite aux lettres (Remote Operations (ROPs)) se font directement sans RPC

 
 

La mise en place de ce nouveau mécanisme entre le client et le serveur se fera au moment de l’autodiscover :

Le client Outlook enverra HTTP Header (X-MapiHttpCapability) pour dire à Exchange qu’il supporte MAPI/HTTP

Exchange validera le support si lui-même le supporte et est bien activé

 
 

Attention : si le client utilisait jusqu’à maintenant RPC/HTTP et qu’il valide qu’il peut utiliser MAPI/HTTP, une boite de dialogue bien connue "Votre administrateur a fait des modifications qui demande le redémarrage d’Outlook" sera de retour ! Pour mettre à jour le profil de l’utilisateur (sans avoir besoin d’en créer un nouveau).

 
 

Au niveau d’Exchange les changements visibles :

Org Configuration

Get-OrganizationConfig | fl *mapi*

 
 


 
 

Set-OrganizationConfig -MapiHttpEnabled $true (par défaut sur le SP1, la fonctionnalité est désactivée)

CAS


 
 


MBX


 
 


Au niveau d’Outlook certain changements seront visibles :

Au niveau de l’AutoDiscover

Au niveau des connexions

emsmdb

nspi

Au niveau de l’onglet connexion du compte de messagerie dans les paramètres avancés, l’onglet "Connexion disparaitra lorsque le MAPI/HTTP aura été négocié


 
 

Détails sur MAPI/HTTP disponible ici : http://msdn.microsoft.com/en-us/library/dn530952(v=exchg.80).aspx

Et dans ces 3 vidéos :

http://channel9.msdn.com/Events/Open-Specifications-Plugfests/Redmond-Interoperability-Protocols-Plugfest-2013/Exchange-2013-and-MapiHttp

http://channel9.msdn.com/Events/Open-Specifications-Plugfests/Redmond-Interoperability-Protocols-Plugfest-2013/Outlook-2013-Client-Protocols

http://channel9.msdn.com/Events/Open-Specifications-Plugfests/Redmond-Interoperability-Protocols-Plugfest-2013/Exchange-2013-Protocols

 
 

Pour toutes questions n’hésitez pas.

Anthony Costeseque

Publié dans Non classé | Leave a Comment »

Installer Exchange 2013 SP1

Publié par Anthony Costeseque le février 26, 2014


Maintenant que le SP1 est disponible, voyons comment l’installer.

 
 

Tout d’abord il faut vérifier que tout va bien dans votre infrastructure :

Get-Service -DisplayName *Exch* | ft -AutoSize

Get-ExchangeServer | ft -AutoSize -Wrap

Test-ServiceHealth

 
 

Ensuite avoir une sauvegarde de toutes les personnalisations que vous auriez pu faire sur Exchange.

Que toutes les personnalisations soient documentées pour pouvoir les réappliquer en cas de besoin.

 
 

En règle général on applique les CU / SP dans cette ordre :

internet-facing site en premier / puis les autres sites

0 – Les MultiRoles

1 – Les MBX

2 – Les CAS

 
 

Notre install ici est 2 CAS (EX15-CAS1.unifiedit.local & EX15-CAS2.unifiedit.local) avec un HLB et 2 MBX en DAG (EX15-MBX1.unifiedit.local & EX15-MBX2.unifiedit.local)

 
 

En premier lieu nous devons faire la mise à jour du schéma AD :

setup.exe /PrepareSchema /IAcceptExchangeServerLicenseTerms

setup.exe /PrepareAD /IAcceptExchangeServerLicenseTerms

(setup.exe /prepareDomain /IAcceptExchangeServerLicenseTerms)

 
 


 
 

Puis nous pouvons passer aux MBX : EX15-MBX1.unifiedit.local & EX15-MBX2.unifiedit.local

 
 

# Etat du serveur EX15-MBX1.unifiedit.local

Get-ServerComponentState $env:COMPUTERNAME | Format-Table Component,State -Autosize

Get-MailboxServer $env:COMPUTERNAME | Format-Table DatabaseCopy* -Autosize

Get-ClusterNode $env:COMPUTERNAME | Format-List

 
 

# Si vous avez juste un MBX

Set-ServerComponentState $env:COMPUTERNAME -Component HubTransport -State Draining -Requester Maintenance

Redirect-Message -Server $env:COMPUTERNAME -Target EX15-MBX2.unifiedit.local

Set-ServerComponentState $env:COMPUTERNAME -Component ServerWideOffline -State Inactive -Requester Maintenance

 
 

# Si vous avez des MBX en DAG (mon cas)

Set-ServerComponentState $env:COMPUTERNAME -Component HubTransport -State Draining -Requester Maintenance

Redirect-Message -Server $env:COMPUTERNAME -Target EX15-MBX2.unifiedit.local

Suspend-ClusterNode $env:COMPUTERNAME

Set-MailboxServer $env:COMPUTERNAME -DatabaseCopyActivationDisabledAndMoveNow $True

Set-MailboxServer $env:COMPUTERNAME -DatabaseCopyAutoActivationPolicy Blocked

Set-ServerComponentState $env:COMPUTERNAME -Component ServerWideOffline -State Inactive -Requester Maintenance

 
 


 
 


 
 

Get-ServerComponentState $env:COMPUTERNAME | Format-Table Component,State -Autosize

Get-MailboxServer $env:COMPUTERNAME | Format-Table DatabaseCopy* -Autosize

Get-ClusterNode $env:COMPUTERNAME | Format-List

 
 

En ligne de commande en tant qu’administrateur :

Setup.exe /m:Upgrade /IAcceptExchangeServerLicenseTerms

 
 


 
 

Avec la GUI :


 
 


 
 

# Reboot

Restart-Computer

 
 

# Sortir le serveur du mode Maintenance

Set-ServerComponentState $env:COMPUTERNAME -Component ServerWideOffline -State Active -Requester Maintenance

Resume-ClusterNode $env:COMPUTERNAME

Set-MailboxServer $env:COMPUTERNAME -DatabaseCopyActivationDisabledAndMoveNow $False

Set-MailboxServer $env:COMPUTERNAME -DatabaseCopyAutoActivationPolicy Unrestricted

Set-ServerComponentState $env:COMPUTERNAME -Component HubTransport -State Active -Requester Maintenance

 
 


 
 

Get-ServerComponentState $env:COMPUTERNAME | Format-Table Component,State -Autosize

Get-MailboxServer $env:COMPUTERNAME | Format-Table DatabaseCopy* -Autosize

Get-ClusterNode $env:COMPUTERNAME | Format-List

 
 


 
 

# On vérifie que tout est revenu à la normal

Get-Service -DisplayName *Exch* | ft -AutoSize

Get-ExchangeServer | ft -AutoSize -Wrap

Test-ServiceHealth

 
 

# On fait la même opération avec EX15-MBX2.unifiedit.local

 
 

Une fois les MBX fait on passe au CAS : EX15-CAS1.unifiedit.local

Ici tout dépend de votre solution de répartition de charge (load balancer), le but étant d’isoler le serveur à mettre à jour au niveau de l’équipement.

Il ne reste plus qu’à faire l’installation et passer un reboot.

 
 

# On vérifie que tout est revenu à la normal

Get-Service -DisplayName *Exch* | ft -AutoSize

Get-ExchangeServer | ft -AutoSize -Wrap

Test-ServiceHealth

 
 

# On fait la même opération avec EX15-CAS2.unifiedit.local

 
 

Attention de bien réappliquer toutes les personnalisations que vous avez documentées au début.

 
 

Pour toutes questions n’hésitez pas.

Bonne installation.

Anthony Costeseque

Publié dans Non classé | Leave a Comment »

Exchange 2013 – SP1 me voilà

Publié par Anthony Costeseque le février 25, 2014


1 an après sa sortie Exchange dans sa version 15 (2013) reçoit son premier Service Pack.

Même s’il s’agit finalement d’un gros CU4 :p d’ailleurs après le SP1 on aura le CU5.

 
 


 
 

Disponible ici : http://www.microsoft.com/download/details.aspx?id=41994

Et sa note de sortie ici : http://technet.microsoft.com/en-us/library/jj150489(v=exchg.150).aspx

What’s New note : http://technet.microsoft.com/en-us/library/jj907309(v=exchg.150).aspx

 
 

Au menu un certain nombre de nouveautés que ce soit du côté Architecture, Administration, Expérience Utilisateurs mais aussi du côté Sécurité / Compliance !

 
 

Du coté Architecture et Administration on a :

- L’ajout du support pour Windows Server 2012 R2 ainsi qu’un environnement AD 2012 R2.

- Le retour du rôle Edge Transport


- L’arrivé d’un nouveau protocole de communication pour Outlook (client lourd), j’ai nommé MAPI-HTTP (viendra remplacer RPC/HTTP (un poste sur ce point dans les jours qui arrivent))

- La liste des dernières commandes (cmdlets) PowerShell exécutées par l’utilisateur connecté à l’EAC (Admin Center) est maintenant disponible dans un menu prévu à cet effet.


 
 


 
 


- SSL Offloading est de retour, les Load Balancer pourront à nouveau s’occuper de cet tâche.

- Le DAG supporte le nouveau type de Cluster 2012 R2 qui permet de ne pas avoir de point d’acces administratif (pas de nom de cluster (CNO) ni d’IP de management)

 
 

Du coté Experience Utilisateurs on retrouve :

- Support d’ADFS (Federation Service) pour Outlook Web App (OWA)

- Support de S/MIME dans OWA (supporté à partie d’IE 9 (mmm XP c’est vraiment la fin …))

- Editeur de texte avancé (Rich) disponible dans OWA

- App Office (Mail Apps) dynamique pendant la composition dans nouvel élément

 
 

Pour finir Sécurité / Compliance :

- Politique de Tips pour DLP disponible dans OWA

- Politique et Classification DLP pour de nouvelles régions disponible

 
 

La mise à jour n’a rien de spéciale (un article pour bientôt sur le détail de la procédure) :

Préparation de l’AD

setup.exe /PrepareSchema /IAcceptExchangeServerLicenseTerms

setup.exe /PrepareAD /IAcceptExchangeServerLicenseTerms

Mise à jour des serveurs avec la GUI ou en ligne de commande


 
 

setup.exe /m:upgrade /IAcceptExchangeServerLicenseTerms

 
 

La build de ce SP1 est : 15.0.847.32

 
 

Cela va faire un moment que cette version est testée par les TAP / MVP / Clients early adopter, pour permettre le déploiement d’une version de qualité ! :)

Bonne installation / mise à jour à tous,

Pour toutes questions n’hésitez pas.

Anthony Costeseque

Publié dans Non classé | 1 Comment »

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 223 followers