Office Servers and Services

"La connaissance ne vaut que si elle est partagée" / "An effective Knowledge is a shared one"

Archives d’un auteur

La nouvelle application Office est désormais disponible pour Android et iOS / Communication Microsoft

Posted by Teruin laurent sur février 24, 2020


Par l’équipe de Microsoft 365 : Article Anglais : https://www.microsoft.com/en-us/microsoft-365/blog/2020/02/19/new-office-app-android-ios-available/

Il y a quelques mois, nous avons lancé une nouvelle application mobile appelée Office-une toute nouvelle expérience conçue pour être votre application de référence pour travailler sur un appareil mobile. Elle combine Word, Excel et PowerPoint en une seule application et introduit de nouvelles fonctionnalités qui vous permettent de créer du contenu et d’accomplir des tâches de manière unique et mobile pour vous aider à réaliser davantage. Aujourd’hui, nous sommes fiers d’annoncer que l’application Office est sortie en avant-première et qu’elle est désormais disponible dans le monde entier pour tous les utilisateurs de téléphones Android et iOS.

Des centaines de millions de personnes utilisent Office pour accomplir davantage au travail, à la maison et à l’école. Nous savons que de nombreuses personnes sauvegardent la création ou l’édition de documents riches pour leur ordinateur ou leur portable et travaillent sur leur téléphone de manière limitée. Nous avons relevé ce défi pour Office afin de trouver une meilleure expérience de productivité globale qui changerait les perceptions sur la façon dont vous pouvez travailler sur un appareil mobile pour créer une expérience plus simple, plus intégrée, qui exploiterait les forces uniques des appareils mobiles et qui mettrait vraiment les besoins mobiles au premier plan.

L’application Office offre plusieurs avantages clés, notamment

– Combinaison de Word, Excel et PowerPoint de manière à simplifier l’expérience avec moins d’applications à télécharger ou à passer d’une application à l’autre. Elle nécessite beaucoup moins de stockage sur le téléphone que l’installation d’applications individuelles tout en conservant pratiquement toutes les capacités des applications mobiles existantes que les gens connaissent et utilisent déjà.

– L’intégration de notre technologie Lens pour libérer la puissance de l’appareil photo avec des capacités telles que la conversion d’images en documents Word et Excel éditables, la numérisation de PDF et la capture de tableaux blancs avec des améliorations numériques automatiques pour rendre le contenu plus facile à lire.

– L’ajout de nouvelles fonctionnalités pour les tâches courantes que les gens rencontrent souvent lorsqu’ils travaillent au téléphone, comme la prise de notes rapides, la signature de PDF, la numérisation de codes QR et le transfert de fichiers entre appareils.

Dans l’ensemble, l’application Office est un outil puissant qui est intuitif et familier tout en restant unique en son genre.

Nous avons été ravis et humbles de voir la réaction à l’avant-première publique de l’application Office depuis son introduction à la conférence Ignite de Microsoft en novembre dernier. Après l’annonce, des dizaines de milliers de personnes se sont immédiatement précipitées pour obtenir les applications Android et iOS, ce qui nous a permis d’atteindre la limite des 10 000 utilisateurs du programme TestFlight d’Apple en quelques heures seulement. Les réactions que nous avons reçues dans le cadre des conversations avec les clients, des médias sociaux et de la presse ont été très positives et encourageantes – l’application Office étant considérée comme faisant partie d’une nouvelle vague d’innovation pour Office et Microsoft. Cela nous a incités à travailler dur pour que cette application soit prête pour une sortie complète dès que possible.

Nous avons apporté plusieurs améliorations depuis la présentation publique, comme la prise en charge des services de stockage tiers, notamment Box, Dropbox, Google Drive et iCloud, des modèles pour vous aider à créer de nouveaux documents, feuilles de calcul et présentations, et des améliorations générales des performances.

La version d’aujourd’hui est également disponible en téléchargement sur les tablettes Android avec une prise en charge limitée. L’application Office pour Android est entièrement optimisée pour les tablettes lorsque vous travaillez avec des documents Word, Excel et PowerPoint et nous nous engageons à rendre le reste de l’application Android ainsi que l’application iOS entièrement optimisées pour les tablettes prochainement.

 

D’autres fonctionnalités à venir

Mais nous ne nous arrêtons pas là. Nous réfléchissons constamment aux moyens d’enrichir l’expérience mobile de l’Office pour aider les gens à être plus productifs au téléphone. Nous voulons que les gens considèrent l’expérience mobile de l’Office comme un outil vers lequel ils se tournent pour créer du contenu et travailler de manière plus sophistiquée, et pas seulement pour faire des montages légers et consommer des informations.

Au cours des prochains mois, nous ajouterons trois nouvelles fonctionnalités passionnantes qui nous aideront à tenir cette promesse :

– Dictée de mots – Laissez Word transformer votre voix en texte écrit et utilisez des commandes vocales et des barres d’outils simples pour appliquer facilement le formatage et la ponctuation dont vous avez besoin.

– Cartes Excel – Visualisez et modifiez les données d’une ligne de tableau Excel dans un format de carte simple et digeste afin de ne pas avoir à traverser des colonnes qui dépassent les limites de l’écran.

 


Aperçu pour PowerPoint – Rédigez le contenu de votre présentation comme un simple aperçu et laissez PowerPoint Designer le transformer en diapositives présentables avec le

style, le formatage et l’iconographie appropriés à votre contenu.


Commencez avec l’application Office

Tout le monde peut désormais télécharger l’application Office sur les téléphones pour Android et iOS. L’application est gratuite, même sans inscription. Toutefois, en vous connectant avec un compte Microsoft ou en vous connectant à un service de stockage tiers, vous pourrez accéder à des documents et les stocker dans le nuage. Un abonnement à Office 365 ou Microsoft 365 débloquera également diverses fonctionnalités premium, conformes à celles des applications actuelles Word, Excel et PowerPoint.

Téléchargez l’application Office dès maintenant et découvrez une toute nouvelle façon d’organiser votre travail et d’accomplir vos tâches au travail, à la maison et à l’école.

Télécharger pour Android | Télécharger pour iOS

 

Download for Android | Download for iOS

Posted in Non classé | Leave a Comment »

Rapport sur l’utilisation de RealConnect

Posted by Teruin laurent sur février 24, 2020


Traduit de l’anglais source original : https://blog.schertz.name/2020/01/realconnect-usage-reporting/

En septembre de l’année dernière, Poly a lancé une nouvelle fonctionnalité de rapport, le rapport RealConnect pour les Tenant, qui est disponible pour tous les clients du service RealConnect. Il comprend un tableau de bord personnalisable composé de tuiles qui fournissent des statistiques sur l’utilisation critique, des tableaux et des graphiques utiles pour indiquer des éléments tels que les numéros historiques simultanés ou la durée moyenne des appels, et la possibilité de visualiser et d’exporter les détails de chaque appel.


Les données incluses dans ce portail de reporting sont uniquement collectées à partir des appels passés par les terminaux SIP et H.323 basés sur les normes vers le service RealConnect, qui à son tour fait le pont entre l’appel et une réunion Microsoft Teams ou Skype for Business. Les détails relatifs aux clients et périphériques Microsoft natifs, ainsi qu’aux participants RTC à ces mêmes réunions, peuvent être trouvés dans les outils de reporting Microsoft tels que les rapports d’activité des équipes Microsoft.

Accès au portail

Alors que le système de rapport en arrière-plan fait partie du portail d’administration principal des Poly Cloud Services (PCS), le portail RealConnect Tenant Report n’était auparavant accessible qu’en se rendant directement à l’adresse suivante : https://rc-reports-plcm.vc. Récemment, les différents portails de services PCS ont été intégrés plus étroitement et le portail de reporting est désormais accessible à partir du portail d’administration primaire : https://console.plcm.cloud. Il s’agit d’un point d’entrée unique pour accéder aux différents utilitaires d’administration et de gestion du service RealConnect ainsi qu’à d’autres offres de services Poly cloud. Pour pouvoir accéder aux rapports, il faut d’abord obtenir une autorisation pour un compte. Par défaut, une adresse électronique de contact principal aurait été fournie à Poly lors de la commande initiale des licences RealConnect. Ce contact aurait automatiquement reçu un courriel d’invitation pour activer son compte.

Activer le compte initial

Cette partie peut être ignorée si l’accès au PCS a déjà été activé pour l’administrateur initial. Dans le cas contraire, localisez le courriel intitulé Welcome to Polycom Cloud Service Administration qui aurait été envoyé à partir de l’adresse cloud-service-team@polycom à peu près au moment de la commande initiale de la licence RealConnect. Le bouton « Activer votre compte » dans le corps du message peut être utilisé pour activer le compte. (Le bouton « Pas de compte ? Créer un compte » sur le portail PCS n’est pas applicable ici et ne peut pas être utilisé pour demander un compte. Si le compte est inconnu ou si l’e-mail d’invitation ne peut être localisé, contactez Poly pour obtenir une aide supplémentaire afin d’accéder à votre locataire).

Le compte d’administrateur initial peut être utilisé pour accéder au portail de déclaration, mais les exigences minimales sont le rôle d’utilisateur appelé Device Operator. Pour accorder l’accès au reporting à d’autres utilisateurs de votre organisation, il suffit d’ajouter un nouvel utilisateur dans le portail PCS sous Administration > Utilisateurs et d’accorder le rôle d’opérateur de périphérique. L’utilisateur recevra automatiquement un e-mail d’invitation sur le compte de messagerie fourni.


La tuile de rapport RealConnect sur la page d’accueil des services Poly Cloud peut être utilisée pour accéder au portail de rapport.


Si cette tuile n’apparaît pas comme un choix dans le menu, il suffit d’aller sur https://rc-reports.plcm.vc pour accéder directement au site.

 

Tableau de bord

Le menu du portail est composé de deux sections principales : Tableau de bord et Appels. (Le menu du complément RealConnect Invite peut être ignoré car il n’a rien à voir avec le portail des rapports et n’est qu’un lien de téléchargement pour un module d’extension de programmation disponible pour le service. Celui-ci peut être déplacé sur un autre site web de Poly à un moment donné).

Une fois connecté au portail, la page principale du tableau de bord apparaîtra et affichera par défaut des informations basées sur les 7 derniers jours d’activité. Le menu déroulant dans le coin supérieur gauche du tableau de bord peut être utilisé pour sélectionner la période affichée parmi les options suivantes : Aujourd’hui, 24 heures, Semaine, Mois, Trois mois, Six mois et Année.

Résumé de l’appel

Parmi les widgets disponibles, les plus utiles pour commencer à dépanner les échecs de connexion d’appel peuvent être le tableau des motifs de fin d’appel et des appels actifs dans le temps.


Sur le graphique circulaire des motifs de fin d’appel, la valeur « VTC ended call » devrait être l’événement le plus courant, ce qui indique simplement que quelque chose d’autre que le service a mis fin à l’appel. Il s’agit le plus souvent d’une personne dans la salle de conférence qui a simplement raccroché, mais ce résultat peut également inclure des déconnexions involontaires causées par le point final ou par des solutions transversales comme les registraires vidéo et les pares-feux d’entreprise. D’autres valeurs courantes sont « Echec de l’obtention d’informations sur la réunion », qui peut représenter une chaîne d’appel mal formatée, ou « Réunion non trouvée », ce qui se produit généralement lorsque quelqu’un saisit un identifiant de conférence VTC incorrect ou expiré dans la chaîne d’appel ou lorsqu’il est invité à entrer dans la file d’attente du service.

Le graphique des appels actifs dans le temps montre deux ensembles de points de données superposés : « Total Joined » qui est un nombre agrégé de toutes les connexions de terminaux réussies dans toutes les réunions pour le point de données sur le graphique, et « Max Concurrent » qui est le niveau maximum de connexions simultanées autorisées dans le service pour toutes les réunions du locataire qui peuvent être actives à ce moment. En cliquant sur le nom de l’une ou l’autre des valeurs dans la légende, on peut masquer/afficher cette ligne de données sur le graphique, ce qui est utile pour redimensionner l’axe du nombre d’appels sur le graphique afin de mieux visualiser une valeur par rapport à l’autre.

Concurrence des appels

Comme le service est autorisé sur appel simultané, il est essentiel de comprendre comment les appels sont acceptés et rejetés en raison de la disponibilité de la licence.

Il y a trois paramètres importants à comprendre qui sont liés au comportement d’acceptation des appels pendant les événements de concurrence maximale :

– Dépassement de licence : Le nombre total d’appels tentés pendant une période où toutes les licences de concurrence disponibles sont déjà utilisées.

– Appels rejetés : Le nombre total d’appels rejetés faute de licence disponible à ce moment-là.

– Appels surchargés : Le nombre total d’appels qui ont été autorisés à se joindre à la réunion malgré le fait que la capacité de la licence ait été atteinte.

Les deux premiers points sont explicites, mais les appels surnuméraires méritent quelques précisions supplémentaires. Le service RealConnect comprend une fonction appelée « Plafond souple« , qui signifie que lorsque la capacité de licence d’un locataire est atteinte, le service permet encore aux appels de se connecter jusqu’à 50 % de plus que la capacité de licence existante. Ainsi, si un locataire a acheté 50 licences, son véritable « plafond dur » est en fait de 75 appels simultanés (50+25). Dans cet exemple, les tentatives d’appel autorisées alors que le nombre d’appels simultanés est actuellement compris entre 50 et 75 seront enregistrées comme des appels sursaturés. Et les tentatives d’appel effectuées lorsque le nombre d’appels est supérieur à 75 seront rejetées et enregistrées comme des appels rejetés.

La seule mise en garde à faire est que cette fonction de plafonnement souple n’est disponible que pour les clients ayant 6 licences RealConnect ou plus activées chez leur locataire. Les essais gratuits de 5 licences simultanées ou les clients recevant ou achetant 5 licences ou moins n’auront pas de plafond souple, ce qui signifie que le nombre maximum d’appels simultanés sera égal au nombre de licences possédées. Dans cet exemple, les appels passés alors que le locataire est un maximum de simultanéité seront rejetés et enregistrés comme des appels rejetés.

Les points de données sur le graphique indiquent une période de temps allant d’une heure seulement (lorsque les données sont consultées pendant une journée seulement) à une journée entière (lorsque les données sont consultées pendant un an). Cela explique pourquoi un seul point du graphique peut indiquer une valeur simultanée maximale de 4 lorsque la valeur totale jointe sur le même axe vertical peut être de 24 et qu’aucun appel surchargé ou rejeté n’est signalé. Dans un ensemble de données pour une heure seulement, il est possible que plusieurs réunions aient eu lieu avec plusieurs points d’extrémité se rejoignant puis se raccrochant, le tout sans jamais atteindre la simultanéité maximale et déclencher un événement de dépassement de licence.

 


Dispositifs

Les diagrammes Devices Pie et Devices Bar comprennent des catégories pour chaque fabricant sur la base des noms fournis dans les chaînes de l’agent utilisateur, qui identifient le plus souvent le point final lui-même mais qui pourraient en fait être basés sur le type d’infrastructure vidéo sur site utilisé pour acheminer l’appel vers le service (par exemple Polycom ou Cisco).


Conférences

Les tableaux « Top Conferences » et « Call Duration » donnent un aperçu des réunions les plus fréquentées et de leur durée par rapport à toutes les autres réunions. Notez que la durée des appels n’est pas une mesure de la durée de la réunion globale de Skype ou des équipes, mais simplement la durée pendant laquelle un VTC reste connecté pour chaque appel dans le service. Les données de l’exemple ci-dessous indiquent que la majorité des appels durent environ 30 minutes à une heure.


Personnalisation

Tous les widgets du tableau de bord peuvent être masqués ou réorganisés en cliquant sur le bouton « Modifier » en haut de la vue du tableau de bord. Par exemple, une autre colonne peut être créée en faisant glisser des widgets tels que les dépassements de licence, les appels rejetés et les appels surchargés vers le haut à partir du bas de la vue. En les plaçant à côté du graphique des appels actifs au fil du temps, il est facile de voir ces informations sans avoir à faire défiler l’écran de haut en bas.


Appels

Le menu Appels comprend des vues supplémentaires dans les données d’appel disponibles avec une page de résumé très similaire à celle du tableau de bord, une carte graphique qui affiche la provenance des appels et une liste exportable des tentatives d’appel individuelles qui peut être utilisée pour un dépannage supplémentaire. Toutes ces vues, comme le tableau de bord, peuvent être basculées entre les options de calendrier disponibles, d’un jour à un an.

Résumé

Cette vue est similaire à celle du tableau de bord car elle permet de consulter rapidement les statistiques générales. Il contient un sous-ensemble fixe du total des widgets disponibles, mais il est un peu redondant par rapport au tableau de bord.

Carte

Une carte interactive fournit des totaux géographiques indiquant la localisation de la source des appels passés dans la période sélectionnée. Pour les zones encombrées, les bulles peuvent être cliquées afin de zoomer sur la carte et d’examiner la région de plus près.

Liste

En dehors du tableau de bord, c’est là que le portail passera probablement le plus de temps : à examiner les enregistrements des détails des appels individuels. La vue par défaut affiche chaque appel, réussi ou non, qui a été tenté pour participer à une réunion de Skype pour les entreprises ou d’équipes organisée par ce locataire. Les appels placés dans la file d’attente d’entrée (<TenantKey>@*.plcm.vc) ou directement dans une réunion (<TenantKey>.<ConfID>@*.plcm.vc) et enregistrés ici si la clé du locataire correspond à la clé fournie dans la chaîne d’appel. Les appels utilisant une clé de locataire incorrecte ne seraient pas associés à ce locataire et n’apparaîtraient donc pas dans les rapports du locataire lui-même.


Indépendamment de la période sélectionnée, les 100 derniers enregistrements du journal des appels seront affichés par défaut. Le défilement vers le bas de la page permet de charger d’autres enregistrements dans la mémoire et de les afficher sur la page, ou le bouton CHARGER TOUT peut être utilisé pour charger la liste complète des enregistrements d’appels pour la période sélectionnée. Une fois que l’ensemble des enregistrements souhaités est chargé, ils peuvent être exportés aux formats JSON et CSV pour une visualisation plus facile dans des applications externes.

L’exemple ci-dessus comprend divers types de résultats de motifs de fin de communication communs qui sont couverts dans la section suivante. Ce qui devrait être évident dans la liste ci-dessus, c’est que la licence du Tenant semble avoir expiré quelque temps après le dernier appel réussi le 1-24-2020.

Pour voir des informations supplémentaires sur un appel spécifique dans la liste, cliquez simplement sur l’icône de maillon de chaîne dans la première colonne du tableau de l’enregistrement souhaité. Cet appel n’a pas abouti en raison d’un manque de licences valides chez le locataire (soit manquantes, soit expirées), comme décrit dans la section callFailed..


Le reste des enregistrements d’appel comprend des informations supplémentaires comme la chaîne de numérotation utilisée lors de la tentative d’appel, le protocole utilisé (SIP contre H.323), les détails de la localisation de la source, les horodatages, les heures de fin d’appel, la raison pour laquelle l’appel a été interrompu, et plus encore.

Des statistiques sur la qualité de l’appel sont également fournies dans l’enregistrement, mais uniquement si l’appel a été connecté avec succès dans une réunion et est resté connecté pendant au moins une minute. Ces données sont incluses dans la section VTC et sont ventilées en sections supplémentaires en fonction du type et de la direction du média. Les catégories applicables sont les suivantes : audioIn, audioOut, contentIn, contentOut, videoIn et videoOut. 


Comme le service RealConnect est la source de ces données (et non le point d’arrivée), les directions indiquées sont du point de vue du service. Ainsi, les statistiques « In » sont ce que le service voit arriver, ce qui signifie qu’il s’agit de flux allant du point final au service. Les statistiques « Out » sont ce que le service envoie, c’est-à-dire les flux du service vers le point de terminaison. Comme indiqué précédemment, ces données ne représentent que le chemin d’appel entre le CTV et le service ; toute signalisation ou statistique médiatique liée aux communications entre le service et les plateformes Microsoft Skype ou Teams ainsi que ces clients natifs n’est pas incluse dans ce portail.

De toutes les mesures disponibles dans les données d’appel, les plus importantes sont sans doute les valeurs de perte de paquets, étant donné que ce service réside dans le nuage Azure de Microsoft et qu’il est très probablement atteint via l’Internet public pour la plupart des appels. C’est pourquoi le relevé d’appel comprend également un tableau résumant la perte de paquets par minute en bas de page.

Cet exemple montre un appel qui a duré un peu plus d’une heure et qui n’a subi que 11 paquets perdus, et toutes les occurrences ont été enregistrées sur la ligne bleue « To RealConnect ».

En examinant les détails du VTC dans cet appel, un total de 1 365 861 paquets ont été signalés comme envoyés/reçus lors de sessions audio et vidéo. Les 11 paquets perdus se sont tous produits lors de la session videoIn, ce qui signifie qu’ils se sont produits uniquement sur le flux vidéo provenant du VTC jusqu’au service.

Autres exemples

Au-delà des exemples de base présentés ci-dessus, il existe d’autres scénarios courants qui peuvent être identifiés en examinant les données du tableau de bord ou en approfondissant les enregistrements des détails des appels.

Dépassement de licence

Dans cet exemple, un locataire a signalé que certaines de ses tentatives d’appel vers le service RealConnect, mais pas toutes, ont été rejetées.

En regardant le graphique des appels actifs dans le temps dans la vue par défaut de la semaine sur la page du tableau de bord, les points de données semblent indiquer que ce locataire ne peut contenir que 2 licences simultanées. 


En cliquant sur la légende Total joint, ces données seront masquées du graphique, ce qui permettra de se concentrer sur les données restantes : Max Concurrent. Notez que tous les points de données indiquent une valeur de comptage d’appels de 1 ou 2.

En outre, les valeurs suivantes affichées vers le bas du tableau de bord peuvent être utilisées pour comprendre le comportement de surâge qui s’est produit pendant cette fenêtre de temps. Sur la base des définitions fournies plus haut dans cet article, les données ci-dessous montrent que toutes les tentatives d’appel qui ont eu lieu alors que le locataire était déjà à la capacité de la licence ont été rejetées. Si des appels supplémentaires avaient été autorisés alors que le locataire était déjà en possession de sa licence, la valeur des appels surnuméraires ne serait pas égale à zéro

.


Comme tous les signes semblent indiquer que seulement deux licences sont disponibles pour ce locataire, la façon de le confirmer est de demander à un administrateur global pour le locataire d’Office 365 de se connecter au portail d’approvisionnement du service RealConnect pour voir le statut actuel des licences. . 


Dans le cas de ce locataire, il peut être conseillé d’ajouter des licences RealConnect supplémentaires pour répondre au besoin de plus de deux salles de conférence d’utiliser le service en même temps. En passant à un champ de données plus large comme la vue « Trois mois », des données historiques supplémentaires peuvent être utilisées pour aider à déterminer le nombre de licences suggéré approprié.


Dans cet exemple, il est clair que ce locataire doit ajouter quelques licences supplémentaires, mais pour déterminer le nombre de licences, il faut examiner les données de plus près. Le menu Appels > Liste peut être filtré par événements d’appel pour afficher les appels jamais rejetés.

– Dans le menu de navigation, sélectionnez Appels > Liste, puis cliquez sur le bouton Afficher le filtre.

– Dans le menu déroulant Utilisation des licences, sélectionnez Tous les excédents, puis cliquez sur Appliquer le filtre.

En examinant les appels individuels, il est possible de déterminer si les 64 dépassements d’âge au cours de cette période de 3 mois sont le signe que plusieurs salles de conférence ont essayé de se joindre à la même réunion ou à différentes réunions en même temps, ou s’ils sont plutôt représentés par des tentatives répétées et infructueuses de la même salle de conférence de se joindre à une seule réunion.


Ces données peuvent ensuite être exportées en CSV et importées dans un logiciel tel que Microsoft Excel pour effectuer des recherches supplémentaires et établir des rapports afin d’examiner les données de manière plus approfondie et d’y déceler des tendances. Il convient de noter que le champ « De » présente la même valeur dans toutes ces entrées. Cela pourrait indiquer qu’il s’agit du même système qui effectue tous ces appels, mais étant donné que la valeur est spécifiquement « Teams.Trio », il est plus probable qu’il s’agisse de systèmes de salles différents. La valeur par défaut du paramètre reg.X.address fournie dans plusieurs modèles de configuration pour le Poly Trio est « Teams.Trio », de sorte qu’il n’est pas facile de décider si ces appels proviennent d’une ou de plusieurs installations différentes du Trio. Pour éviter cela, il est recommandé de définir un nom unique sur chaque Trio pour aider à déterminer la source des appels dans le service RealConnect.

Dépassement de licence avec plafonnement souple

Voici un autre locataire dans un scénario similaire, qui passe des appels alors qu’il est en possession d’une licence concurrente, mais qui exploite avec succès la fonction de plafonnement souple.

Le graphique des appels actifs dans le temps est affiché sur une période de six mois, seules les données de simultanéité maximale étant visibles.


Sur la base de ce qui a été expliqué dans l’exemple précédent, le scénario montre ici que la majorité des événements simultanés maximums approchent et finissent par dépasser la barre des 100, à quelques exceptions notables près : un pic à un moment donné en décembre suivi immédiatement d’une baisse massive de l’utilisation qui s’est produite pendant les vacances. Le locataire dans cet exemple est en fait autorisé à 100 connexions simultanées et, comme le montrent le graphique et la valeur zéro pour les appels rejetés, il est de taille appropriée et exploite actuellement la fonction de plafond souple en restant en dessous des 150 connexions maximales autorisées. Sur la base de la croissance historique, des licences supplémentaires devront probablement être ajoutées pour éviter que les appels


Posted in Non classé | Leave a Comment »

Quoi de neuf dans les équipes Microsoft | Janvier 2020

Posted by Teruin laurent sur février 5, 2020


Article Anglais Original : https://techcommunity.microsoft.com/t5/microsoft-teams-blog/what-s-new-in-microsoft-teams-january-2020/ba-p/1141831

Améliorer la transparence de la communication grâce à la lecture des reçus

Vous demandez-vous souvent si vos coéquipiers ont vu le message que vous leur avez envoyé ? La lecture des reçus dans les chats privés permet aux expéditeurs de savoir quand leur message a été lu par le destinataire. Les reçus de lecture sont puissants, car ils permettent également au destinataire de communiquer implicitement qu’il n’ignore pas l’expéditeur, qu’il est peut-être simplement occupé et qu’il n’a pas eu l’occasion de lire son message. Les reçus de lecture peuvent être un outil formidable, mais ils ne conviennent pas à tout le monde – pour en savoir plus sur la façon de les activer et de les désactiver, cliquez ici.

La notification « Un collègue a rejoint les équipes » vous permet de savoir qui est nouveau dans les équipes

Bienvenue dans l’équipe ! Vous pouvez désormais entrer en contact plus rapidement avec les nouveaux membres de l’équipe et leur souhaiter la bienvenue. Vous recevrez une notification dans votre flux d’activité lorsqu’un nouveau collègue rejoindra les équipes pour la première fois.

Quoi de neuf ? Réunions et convocations

Administration vocale – Nouvelle charge de travail au sein du centre d’administration Teams

Dans le cadre de notre processus continu visant à fournir aux administrateurs informatiques une plus grande visibilité sur les charges de travail supplémentaires, l’administration vocale a été ajoutée comme charge de travail dans le centre d’administration des équipes. Cela signifie que les clients de Microsoft Calling Plan pourront rechercher, acquérir et attribuer des numéros de téléphone aux utilisateurs. Les administrateurs pourront également définir les adresses d’urgence pour ces utilisateurs finaux. En outre, les clients pourront créer, tester et gérer des plans d’appel personnalisés, configurer l’appel d’urgence dynamique et utiliser une configuration améliorée pour les répartiteurs automatiques et les files d’attente.

ThinkSmart View rejoint les téléphones des équipes Microsoft

Bienvenue dans la famille ! Lenovo a annoncé de nouveaux ajouts à son portefeuille ThinkSmart, conçus pour transformer les communications d’entreprise. ThinkSmart View permet aux utilisateurs de gérer leurs appels audio et vidéo via un dispositif de bureau dédié. Les utilisateurs peuvent simplement se joindre à des réunions avec une seule touche et utiliser le dispositif en mode portrait ou paysage selon leur préférence. Pour plus de sécurité, l’appareil est équipé d’un obturateur de caméra et d’un interrupteur de mise en sourdine du microphone. Ils seront disponibles pour les clients en mars 2020. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Poly annonce la gamme de téléphones CCX de Teams

Découvrez la série Poly CCX, une gamme de téléphones Teams natifs pour aider les utilisateurs à transformer leur façon de communiquer. La série propose une gamme de modèles au choix, du CCX400 au CCX600. Vous pouvez ainsi personnaliser le vôtre avec un casque qui correspond à votre style, ou le combiné traditionnel. Le choix vous appartient. Pour en savoir plus sur les appareils de la gamme Teams, cliquez ici.

 


Quoi de neuf ? Admin

Les binaires de Microsoft Teams seront installées avec Office 365 ProPlus pour les clients de la chaîne semestrielle

Nous continuons à faciliter l’accès de nos clients aux équipes sur leur bureau. Le client Teams sur le bureau sera téléchargé par défaut pour les utilisateurs existants avec les applications Office 365 ProPlus, Microsoft 365 Business, et Microsoft 365 Business Premium pour les clients sur la chaîne semestrielle. Grâce à ce changement, vos utilisateurs n’auront plus besoin de faire une installation séparée de Microsoft Teams. Pour en savoir plus sur les processus de déploiement de Teams pour les installations nouvelles et existantes d’Office 365 ProPlus, cliquez ici.

Quoi de neuf ? Sécurité et conformité

Safe Links est maintenant disponible dans Teams vous protège des URL malveillants

La sécurité des utilisateurs est notre première priorité. Les liens sûrs ATP Office 365 aident à protéger les utilisateurs contre les liens dangereux accidentels ou malveillants en fournissant une vérification du temps de clic des adresses web (URL) dans les messages électroniques et les documents de l’Office. La puissance des Safe Links est désormais disponible pour protéger les utilisateurs contre les liens malveillants envoyés par les équipes Teams

 


Quoi de neuf ? Développeurs

Les API de communication en nuage sont désormais disponibles

La dernière pièce du puzzle est là ! La dernière API permettant aux partenaires de développer des solutions de contact est maintenant disponible. Ce mois-ci, les API de communication en nuage MS Graph sont devenues disponibles, permettant des fonctionnalités d’appel + de réunions en ligne. Le package complet comprend maintenant :

  • Les API de communication en nuage MS Graph
  • Présence du graphique MS
  • Acheminement direct du système téléphonique

Quoi de neuf ? pour l’éducation

En savoir plus sur les performances des élèves avec Class Insights

Nous sommes ravis de présenter Class Insights, une nouvelle expérience pour les éducateurs qui leur permettra de mieux comprendre les performances des élèves. Les éducateurs peuvent ajouter le nouvel onglet Class Insights à leur équipe de classe et voir les notes moyennes, les devoirs à temps, le temps de retour moyen et l’activité de conversation de leur classe au fil du temps. Class Insights donne aux enseignants une vue unique pour observer les performances individuelles des élèves et de la classe. Grâce à ces données sur les élèves, votre école sera en mesure de prendre des décisions encore plus éclairées sur les programmes, le rythme et l’engagement des élèves. Pour plus d’informations sur Class Insights, cliquez ici !



Quoi de neuf ? GCC

Onglet du site web dans GCC High et DOD

Les utilisateurs des locataires du CCG et du DOD peuvent désormais ajouter un onglet de site web dans Teams. Grâce à cet onglet, les utilisateurs auront la possibilité d’épingler des URL ainsi que des liens SharePoint, etc. pour accéder facilement à leur contenu. Par défaut, cette fonction est désactivée. Veuillez travailler avec votre administrateur informatique pour commencer à utiliser cette fonction.

Applications tierces dans le CCG

Les clients de GCC peuvent désormais utiliser des applications tierces dans les équipes Microsoft – consultez la bibliothèque pour voir si les applications que vous utilisez déjà et que vous aimez sont disponibles pour être intégrées. Notez que par défaut, l’accès aux applications tierces est désactivé. En outre, les applications doivent être vérifiées par votre organisation pour s’assurer de leur conformité aux réglementations, à la sécurité et aux politiques avant de pouvoir être accessibles aux utilisateurs. Veuillez travailler avec votre administrateur informatique pour que vos applications préférées soient disponibles. Pour en savoir plus, cliquez ici.

 


 

Posted in Non classé | Leave a Comment »

Convert your TRIO 8800 for Microsoft Teams in 10 Minutes

Posted by Teruin laurent sur février 5, 2020


Method 1 : Your Trio have access to Internet and the device is able to connect to Polycom Hosted server

  1. Use an Internet Explorer or Edge Browse
  2. Type the Ip adress of your Trio. : The Ip Address could be retreived directly from the device

  3. Go to Utility Software Upgrade



and click on Check For Update


Choose the last version


And validate the Install

The Trio will reboot and update the Device. it can take up to 5 minutes

Method 2: Update the Trio with An USB key

If your trio don’t have access to Internet… (I don’t see how the team client could works in this case ) you can use a USB Key

1 – Get And USBKey In Fat 32

2 – Go to https://support.polycom.com/content/support/north-america/usa/en/support/voice/polycom-trio/polycom-trio-8500.html

  1. – Download the last Firmware

  2. – Extract the zip Content in the USb Key Root
  3. – Go in front of the device and plug the USB Key


  4. The device will ask for a password (Default is 456) and will read the USB Content . this Operation could takes up to 5 Minutes
  5. – The device will reboot. After the reboot you can remove your USB Key
  6. – Go to the web interface and check if the device has been updated (it should !)

    Choose now on the Simple Setup menu the Teams Client


    The device will reboot and launch the Team Client.

     



     

Posted in Non classé | Leave a Comment »

Connecting Audio and Video Teams Devices: Voice Vlan , Proxy and Dhcp?

Posted by Teruin laurent sur février 3, 2020


In this post we will review the two methods that allow to connect Audio and Video Teams devices and examine the benefits of implementing a Voice VLAN

1 – Direct connection

Direct connection refers to connecting audio devices to a particular VLAN that will not require the audio-video devices to declare a proxy service. HTTPS Streams are therefore addressed directly to Microsoft Teams service points and UDP (real-time) streams are sent and forwarded directly from the device’s Teams client to Microsoft service points.

To ensure security, the Vlan in question is isolated from other VLANs and therefore makes peer-to-peer connections between users of Teams devices and Teams clients on Windows 10 connected within the company impossible.


– Benefits

  • Audio devices connect directly to Microsoft services.
  • Device configuration is simplified

– Disadvantages

  • Devices must connect to a particular Vlan or socket.
  • The audio device cannot connect anywhere on the corporate network (Per Port Vlan)
  • The Audio Video Device Management Service must be installed on the same Vlan to be able to communicate with the peripherals.
  • No point-to-point streaming between audio – video devices and Pc Teams connected on the company network
  • Lack of unit visibility of network traffic generated by Teams activities

– Connection with proxy

Connecting via a proxy service consists of declaring an authenticated (or non-authenticated) proxy service within the audio and video devices to be able to output HTTPS streams. UDP streams (UDP 3478-3481) exit through the default gateway of the network devices.


– Benefits

  • All Https activities of each device are traced by the proxy service.
  • Audio and video devices can connect from any workstation running the Teams client.
  • Point-to-point flows are possible

– Disadvantages

  • Account and password to be declared in each device
  • Account and password that never expires
  • Not supported by some manufacturers. (Polycom)

Mobility of audio devices and Vlan ID.

Mobility of audio devices can be searched for to facilitate the installation and movement of devices such as Teams phones. The goal is to be able to connect a Teams phone from any location within the company (basically any network socket) with the guarantee that it connects without any particular configuration.

One of the possible options is then, to use the discovery functions of Vlan ID. The VLAN ID Discovery function allows the device to automatically determine the voice VLAN ID using DHCP. This is achieved by using an Option in the DHCP service. Once the Voice VLAN ID is acquired, the phone will use the 802.1Q tag to connect to the VLAN in question.

The picture below illustrates this setting on a Polycom TRIO 8800.


Major Benefits of Using VLANs

VLANs offer 3 major advantages when you plan to deploy your Microsoft Teams Devices listed:

  • Minimize the broadcast domain: VLAN is used to minimize the broadcast domain. Creating smaller domain for phone can reduce overhead and limit resource utilization. Additionally, less traffic will need to be routed, and the latency added by routers will be reduced.
  • Ease of Administration: Much of the cost associated with network additions and relocations can be saved through the use of VLANs. phone can be shifted from one workgroup or department to another without installing new network cabling and reconfiguring hubs or routers.
  • Security: VLANs can be used to create secure user groups and prevent others outside of the broadcast domain from receiving sensitive data of the phone. They can also be used to enhance firewall functions and restrict network access for one or more users. By segregating phones into VLANs, security filters can be implemented in the network to prevent the phones from receiving unnecessary traffic from other devices. This helps prevent disruption due to DoS attacks or attempts to compromise the devices. It also allows locking down access to configuration and signaling servers to only allow access from the phones

Posted in Non classé | Leave a Comment »

Les nouvelles conditions de Microsoft pour Office 365 : Nous n’utiliserons pas vos données à des fins de publicité ou de profilage

Posted by Teruin laurent sur janvier 17, 2020


Traduit de l’anglais : https://www.zdnet.com/article/microsofts-new-office-365-terms-we-wont-use-your-data-for-advertising-or-profiling/²

Microsoft a déployé une nouvelle version de ses conditions de services en ligne en réponse aux griefs soulevés par le ministère néerlandais de la Justice concernant les données de télémétrie que Microsoft a recueillies auprès des utilisateurs d’Office 365 Plus et d’Office 365.

Le ministère de la justice néerlandais a accusé Microsoft de violer le Règlement général sur la protection des données de l’UE (GDPR), déclenchant une enquête du Contrôleur européen de la protection des données (CEPD), qui a déclaré avoir de « sérieuses préoccupations » concernant les contrats de Microsoft.

Microsoft a annoncé en novembre qu’il mettrait à jour ses contrats de cloud computing au niveau mondial pour les entreprises et les petites entreprises clientes afin de tenir compte des changements demandés par le CEPD et le MoJ néerlandais.

Les clients sont maintenant libres de parcourir deux documents de conditions Microsoft : les conditions de 159 pages sur les produits de licences en volume Microsoft et les conditions de 40 pages sur les services en ligne Microsoft (OST). Microsoft fournit un lien vers ces documents dans un nouveau billet de blog.

Les nouvelles OST intègrent les modifications contractuelles que Microsoft a développées avec le ministère néerlandais de la Justice, a déclaré en novembre Julie Brill, responsable de la protection de la vie privée chez Microsoft et vice-présidente de l’entreprise chargée de la protection de la vie privée et des affaires réglementaires au niveau mondial.

Microsoft décrit plusieurs changements apportés à l’OST dans ses  » clarifications et résumé des changements  » dans le nouveau document. Aucun changement important n’est mentionné dans le document sur les modalités du produit.

Selon Microsoft, les termes de protection des données, les clauses contractuelles standard et les détails du GDPR de l’UE ont été supprimés du document OST. Ils figurent désormais dans un document séparé appelé Online Services Data Protection Addendum (DPA), qui est disponible en ligne.

La mise à jour de l’OST/DPA remplace le langage précédent de l’OST autorisant Microsoft à traiter les données des clients  » uniquement pour fournir aux clients les services en ligne, y compris à des fins compatibles avec la fourniture de ces services  » avec des instructions et des limitations plus spécifiques « , indique Microsoft dans le nouvel OST.

L’un des principaux changements apportés à la mise à jour de l’OST est qu’il n’autorise pas Microsoft à traiter les données des clients ou les données personnelles à des fins de  » profilage, de publicité ou à des fins commerciales similaires, ou d’étude de marché « , à moins que le client ne l’autorise explicitement.

Les quatre changements  » de haut niveau  » que Microsoft note sont que le document :

Autorise Microsoft à traiter les données clients et les données personnelles en tant que sous-traitant pour trois objectifs autorisés : la fourniture des services, le dépannage et l’amélioration continue.


Exclut le traitement des Données clients et des Données personnelles à des fins de profilage, de publicité ou à des fins commerciales similaires, ou d’études de marché, sauf si cela est fait conformément aux instructions documentées du client.

Précise que Microsoft a les responsabilités d’un contrôleur de données s’il traite les Données clients et les Données personnelles pour certaines autres  » opérations commerciales légitimes  » énumérées, avec des limitations spécifiques.

Ajoute de la clarté et des détails supplémentaires basés sur les commentaires des clients (par exemple, sur la manière dont les clients peuvent s’engager avec Microsoft pour auditer le traitement des données de Microsoft conformément à la GDPR).

Au moment de l’annonce des changements de l’OST, M. Brill a déclaré que Microsoft  » augmentera ses responsabilités en matière de protection des données pour un sous-ensemble de traitement dans lequel Microsoft s’engage lorsque nous fournissons des services d’entreprise « .

La mise à jour de l’OST  » préciserait que Microsoft assume le rôle de contrôleur des données lorsque nous traitons des données à des fins administratives et opérationnelles spécifiques liées à la fourniture des services en nuage couverts par ce cadre contractuel, tels que Azure, Office 365, Dynamics et Intune « .

 » Ce sous-ensemble de traitement de données sert à des fins administratives ou opérationnelles telles que la gestion des comptes, l’établissement de rapports financiers, la lutte contre les cyberattaques visant tout produit ou service Microsoft et le respect de nos obligations légales « , a-t-elle ajouté.

Le DPA sur les conditions des services en ligne couvre les questions de propriété liées aux données traitées, le traitement des données personnelles selon les règles GDPR, les notifications d’infraction, les questions juridiques relatives au transfert de données entre pays, la conservation des données, la divulgation et la conformité aux demandes de données des forces de l’ordre, les réglementations HIPAA et le nouveau California Consumer Privacy Act (CCPA). Microsoft applique les règles de la CCPA à tous les utilisateurs américains.

Pour les demandes d’application de la loi concernant les données stockées sur les serveurs Microsoft, la société promet de ne pas divulguer les données traitées, sauf si la loi l’exige.

 » Si les forces de l’ordre contactent Microsoft avec une demande de données traitées, Microsoft tentera de rediriger l’organisme chargé de l’application de la loi pour demander ces données directement au client. Si elle est obligée de divulguer des Données traitées aux forces de l’ordre, Microsoft en informera rapidement le Client et lui fournira une copie de la demande, sauf si la loi l’interdit « , déclare Microsoft.

Posted in Non classé | Leave a Comment »

TEAMS DEVICE AND THE PROXY

Posted by Teruin laurent sur janvier 15, 2020


As mentioned in a previous article, Teams devices should be able to go out over the Internet through the company’s security policy. Policy that more and more forces the exits on the Internet through proxy services. Proxy services in Saas as Websense or Zscaler or traditionally hosted on site.

These proxy services can be set up in 3 types of configuration

– Transparent: On the IP route to the Internet between the device and the service connection point

– Declared and authenticated : Authenticated in Basic mode or others

– Declared and anonymous:

In addition to these 3 types, there are two types of proxy. Either Saas or On premise.

In the case of a Saas service like Zscaler or Websense, one of the interests of the solution is to send all the https flows to the Proxy service which goes according to the urls (0365 or not) to carry out treatments such as inspection for example. In this type of configuration, the company no longer has to manage the numerous Office 365 URLs because they are directly managed by the proxy service provider.

Otherwise the company can use a proxy.pac that will describe whether or not the device should use proxy services. In this case it is the company that updates its configuration files according to the changes in the Office 365 URLs. The routing decision is made in this case or at the device level.

To set up a proxy in a Teams phone, the phone must still allow it. The illustration below shows the Proxy service configuration interface within a Yealink T55 phone with a very recent firmware version.



This configuration, if manageable by auto configuration, would make it possible to make this type of device plug and play within the company network. It remains to be seen whether all the Skype devices you are going to migrate to teams will have the same possibilities.

The other issue you’ll have to manage is that most Saas services like Zscaler or Websense do SSL decryption. In other words,

1 – the https stream of a site like https://www.google.com is sent to websense services that pretend to be it,

2 -Decrypts the stream, inspects it, then re-transmits it to the final site. A bit like a « man in the middle » but one you trust.

This solution is effective but implies that your devices « trust » the websense service. Without this, your workstation will report an SSL error because the certificate presented by Websense is not the one expected. Below is an extract from the documentation of websense



 

To date we have not been able to configure Teams devices that take this mode of operation into account and we are working with the various parties involved to find a « plug and play » solution if possible.

Laurent TERUIN

 

Posted in Non classé | Leave a Comment »

Migration Teams Téléphonie et accès internet des périphériques

Posted by Teruin laurent sur janvier 10, 2020


Un des aspects particuliers touchant la migration de la téléphonie vers teams est lié à la migration des périphériques anciennement Skype vers le client Teams. Comme vous le savez peut-être certains périphériques embarquant le clients Teams sont « migrables » vers un client Teams, D’autre ne fonctionneront pas ou fonctionneront de façon dégradée. D’autre encore seront capable de fonctionner à la fois en Skype et Teams, ou d’autre ne seront gérer que le client Teams

Ces contraintes liées à vos périphériques sont bien à prendre en compte dans votre stratégie de migration et plus particulièrement lorsque que vous allez basculer la fonction Meeting vers Teams.

Si vous envisager une migration progressive des fonctionnalités de réunion un des risques identifiés est qu’une partie de l’entreprise utilise depuis des salles de réunions Teams avec des conférences qui ne pourront pas être joignable sur des équipements Skype et inversement.

D’autre part, et c’est un peu nouveau pour les entreprises qui ont un environnement de téléphonie On-premise, il faudra désormais que l’ensemble de ses périphériques bien souvent cantonnés dans un VLAN voix puisse accéder aux services Internet de Microsoft. Si en théorie cela parait simple, dans la pratique cela s’avère un peu plus compliqué notamment en raison de la présence de plus en prégnante de services de proxy. (Zscaler, WebSense etc..)

La sécurité et le contrôle des accès externes des entreprises s’étant renforcer depuis plusieurs années, la présence quasi systématique de proxy anonymes, ou authentifiés ne vont pas simplifier les choses. En effet l’absence de configuration proxy dans certains téléphone Teams font que ces derniers ne seront pas capables de s’authentifier auprès des services Microsoft s’ils doivent ne serais ce que traverser un proxy non transparent (Proxy déclaré). En effet contrairement au client Skype, le client Teams utilise les services https pour la signalisation et donc tentera de sortir via ce protocole vers les services Microsoft. Extrait de la documentation Microsoft (https://docs.microsoft.com/fr-fr/microsoftteams/upgrade-prepare-environment-prepare-network)

« Pour que teams fonctionne correctement, vous devez ouvrir les ports TCP 80 et 443 des clients vers Internet, ainsi que les ports UDP 3478 à 3481 des clients vers Internet. Les ports TCP sont utilisés pour se connecter à du contenu Web tel que SharePoint Online, Exchange Online et les services de chat d’équipe. Les plug-ins et connecteurs se connectent également via ces ports TCP. Les quatre ports UDP sont utilisés pour les contenus multimédias tels que les fichiers audio et vidéo, afin de s’assurer que le flux fonctionne correctement. »

Il est bien évident qu’en plus d’accéder aux ressources Microsoft les périphériques Teams devront être ne mesure de résoudre leurs noms via les services DNS de l’entreprise

Face à cette problématique d’accès 443 TCP, plusieurs solutions sont possibles.

  • La première étant que les constructeurs incluent dans leurs firmware la détection ou le paramétrage de service proxy
  • La seconde étant d’ouvrir les Vlan voix vers Internet sans proxy. Solution qui risque néanmoins de froisser le département sécurité.

La première solution permettra le plug and play notamment des téléphones sans configuration additionnelles.

 

 

 

 

 

 

Posted in Non classé | Leave a Comment »

EXO: Supprimer un Domaine SMTP en environnement Hybride Exchange

Posted by Teruin laurent sur janvier 6, 2020


Parfois, en informatique il est préférable de faire un peu de ménage . Dans le cadre d’Exchange Online, il peut être nécessaire de supprimer certains domaines SMTP qui ne sont plus utilisés ou ont été céder à d’autres entités.

Si en théorie l’opération peut simplement consister à supprimer le domaine accepté dans la configuration de votre tenant , vous vous apercevrez assez rapidement que l’interface d’administration d’Office 365 vous refusera la suppression de ce domaine SMTP si des boites aux lettres ou des listes de distribution utilisent des adresses Proxy avec ce domaine.

Note : Exchange 2016 On premise vous laisse supprimer le domaine accepté, mais ne supprime pas automatiquement les adresses proxy sur les boites aux lettres. .Dans Office 365, pour supprimer un domaine SMTP , vous ne pouvez pas le faire directement depuis l’interface Exchange / MailFlow / accepted Domain. C’est dans la gestion des domaines de votre tenant que vous devez le supprimer. Allez Dans Settings/ Domains pour ce faire ; mais avant il faut supprimer toute référence a ces domaines SMTP

La commence les problèmes. Identifier manuellement les boites aux lettres ou les listes de distribution qui possèdent une adresse de messagerie utilisant le ou les domaines SMTP que vous voulez supprimer, puis supprimer ces adresses manuellement peut s’avérer un peu fastidieux.

Heureusement, Microsoft fourni un script Powershell qu’il est assez simple d’adapter et qui va d’une part identifier les boites aux lettres concernées puis supprimer les adresses du domaine en question d’autre part.

Etape 1 : Avant toute chose il faut repérer si une stratégie d’adresse positionne automatiquement ces adresses SMTP sur toute nouvelles boites aux lettres. Pour voir tous les domaines utilisés dans les stratégies d’adresse de messagerie, exécutez la commande suivante dans l’Environnement de ligne de commande Exchange Management Shell

Get-EmailAddressPolicy | Format-List Name,*EmailAddressTemplate*

Supprimer ou modifier ensuite la stratégie d’adresse responsable de l’attribution de ce nom de domaine SMTP

Etape 2 : utilisation des deux scripts suivants pour le nettoyage des boites aux lettres et des listes de distribution.

Le script suivant supprime toutes les adresses proxy du domaine remove.com depuis l’unité organisationnelle OU=Users

 

$OUScope = « OU=USers,DC=eu,DC=myorg,DC=com »

$N = 0

Write-Host « Searching mailboxes in $OUScope…. »

foreach($Tmailbox in Get-Mailbox -organizationalunit $OUScope -ResultSize Unlimited)

{

$Tmailbox.EmailAddresses | ?{$_.AddressString -like ‘*remove.com’} | %{

Set-Mailbox $Tmailbox -EmailAddresses @{remove=$_}

Write-host « Removing $_ from $Tmailbox Mailbox »

$N++

}

}

 

Si vous voulez juste avoir un extract avant de d’exécuter la suppression de l’addresse proyx il suffit simplement de mettre en commentaire la ligne # Set-Mailbox
$Tmailbox
-EmailAddresses @{remove=$_}

Le script suivant fait la meme chose pour les listes de distribution

 

$OUScope = «  OU=USers,DC=eu,DC=myorg,DC=com »

$N = 0

Write-Host « Searching DL in $OUScope…. »

foreach($Tmailbox in Get-distributionGroup -organizationalunit $OUScope -ResultSize Unlimited)

{

$Tmailbox.EmailAddresses | ?{$_.AddressString -like ‘*remove.com’} | %{

Set-distributionGroup $Tmailbox -EmailAddresses @{remove=$_}

Write-host « Removing $_ from $Tmailbox Mailbox »

$N++

}

}

 

Une fois réalisé, il faut attendre une réplication d’azure AD connect pour que ces entrées disparaissent. Une fois la réplication terminée, l’interface d’administration devrait vous autoriser à supprimer le ou les domaines en question

Cordialement

Laurent TERUIN

Posted in Non classé | Leave a Comment »

YEALINK & RIBBON SECURISENT LA TELEPHONIE TEAMS

Posted by Teruin laurent sur décembre 2, 2019


Le déploiement des services de téléphonie via Teams pose le problème de la résilience de la téléphonie d’entreprise en cas de rupture du lien Internet. Naturellement les liens peuvent être doublés mais ce doublement à un cout financier surtout s’ils doivent être généralisés à l’ensemble de vos agences.

Une alternative très intéressante est proposée par les entreprises Yealink et Sonus Ribbons.

Cette solution consiste à paramétrer le Téléphone Yealink pour que ce dernier utilise un lien de secours vers une passerelle Sonus SBC.

Lorsque l’Edge SBC est déployé sur site, le fonctionnement avec les clients TEAMS Yealink est le suivant :

  • Les clients TEAMS de Yealink et de SBC Edge ont un accès continu au système téléphonique pour la signalisation et le contrôle des médias.
  • Les clients TEAMS Yealink utilisent le système téléphonique (le « serveur d’appels principal ») pour établir les appels intra-bureau, inter-bureau et vers le PSTN.
  • SBC Edge agit en tant que SBC certifié Teams Direct Routing pour l’accès des clients TEAMS au PSTN ou à une infrastructure vocale tierce, non-Teams.
  • En complément des services d’appel du système téléphonique TEAMS, les clients TEAMS Yealink s’inscrivent auprès du SBC Edge (le « serveur d’appel secondaire ») via la signalisation SIP.


En cas d’indisponibilité du service Phone system

– Les clients des équipes Yealink utilisent les services du SBC Edge ( » Secondary Call Server « ) via la signalisation SIP pour établir des appels intra-bureau, inter-bureau et publics sur le PSTN


Une solution très prometteuse qui va rassurer les entreprises sur le fait de migrer leurs téléphonies sur TEAMS !!

Posted in Non classé | Leave a Comment »